• Accueil
  • Société
  • Couverture maladie universelle: La généralisation "effective début avril 2019", annonce Pascal Abinan

Couverture maladie universelle: La généralisation "effective début avril 2019", annonce Pascal Abinan

jeudi, 07 février 2019 11:29
Leministre de l'Emploi et de la Protection sociale était l'Invité des Rédactions de Fraternité Matin ce jeudi Leministre de l'Emploi et de la Protection sociale était l'Invité des Rédactions de Fraternité Matin ce jeudi Crédits: Véronique Dadié

Bouffée d’oxygène pour les populations ivoiriennes et notamment les personnes les plus vulnérables. Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Pascal Kouakou Abinan, annonce l’accélération de la Couverture maladie universelle (Cmu).

Il s’exprimait, ce jeudi 7 février 2019, dans le cadre de la tribune d’échanges du groupe Fraternité Matin dénommée: "Invité des rédactions". Pour le ministre, cette généralisation de la Cmu sera " effective début avril 2019 ".

 

L’objectif fixé en 2019 est de parvenir à " l'accélération et à la généralisation de la Cmu au profit des personnes indigentes, des personnes dans l’informel et à l’ensemble de la population ivoirienne ". Pour ce faire, un réseau de plus de 700 centres de santé de premier contact a été retenu pour la mise en œuvre, a assuré M. Pascal Kouakou Abinan.

 

Le ministre a rappelé que la phase expérimentale a été lancée le 25 avril 2017 par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à l’attention des étudiants des établissements supérieurs et publics et privés d'Abidjan, Bouaké, Yamoussoukro, Korhogo et de Daloa.

Faisant le bilan des actions du gouvernement pour l’implémentation de la Cmu, le ministre indique que plus de 2, 2 milliards de FCFA ont été investis dans la réhabilitation des centres de santé dans les Universités, dans le cadre de la phase expérimentale. A ce jour, 1 186 000 personnes ont été enrôlées y compris 150 000 étudiants pour une population cible de 4 000 000 de personnes en Côte d'Ivoire.

 

M. Abinan a aussi annoncé l’adoption d’une loi pour le recrutement des personnes handicapées dans le secteur privé. Une première loi adoptée par le gouvernement, selon lui, a permis " en 2014, le recrutement de 300 handicapés à la Fonction Publique, et 158 personnes en 2018".

 

Edouard KOUDOU

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.