• Accueil
  • Société
  • Couverture maladie universelle: Amadou Koné lance une vaste opération d’enrôlement dans le Gbêkê

Couverture maladie universelle: Amadou Koné lance une vaste opération d’enrôlement dans le Gbêkê

mardi, 12 mars 2019 18:19
Les femmes de Diabo ont profité de la cérémonie qui marquait également la célébration de la Jif dans leur cité, pour offrir des présents à leurs hôtes de marque. Les femmes de Diabo ont profité de la cérémonie qui marquait également la célébration de la Jif dans leur cité, pour offrir des présents à leurs hôtes de marque. Crédits: DR

L’initiative qui a démarré à Diabo, va s’étendre aux départements de Bouaké, Botro, Sakassou et Béoumi.

Projet sanitaire phare du gouvernement ivoirien, la Couverture maladie universelle (Cmu) va entrer dans sa phase active en avril, avec le lancement des cotisations, puis le début des prestations à compter de juillet.

Pour cette initiative qui vise quatre millions d’Ivoiriens au démarrage, le ministre des Transports, Amadou Koné, fils de la région de Gbêkê, ne souhaite pas que ses parents soient à la traîne. C’est dans cette optique qu’il a présidé, samedi, à Diabo, le lancement d’une campagne d’intensification de l’enrôlement Cmu dans la région. 

Amadou Koné, qui avait à ses côtés le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), Karim Bamba, a indiqué que l’opération, dont l’objectif est d’amener le maximum d’habitants de la région à adhérer à la Couverture maladie universelle, va couvrir, outre les 65 villages de Diabo, les départements de Bouaké, Sakassou, Botro et Béoumi.

«  Le Président Alassane Ouattara et le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, font de la santé une priorité nationale. La santé et l’éducation sont les piliers du  Plan social 2019-2020 de plus de 700 milliards de FCfa et la Cmu est au centre du dispositif  sanitaire », a expliqué le ministre des Transports. Il s’est félicité de la mobilisation des femmes de Diabo, notamment l’Association Diabo ville émergente.

Amadou Koné, qui s’est par ailleurs félicité de la participation massive des femmes de la région aux festivités officielles de la Journée internationale des droits de la femme (Jif) présidées par la Première dame, Dominique Ouattara, la veille à Bouaké, les a exhortées à convaincre leurs époux de la nécessité et de l’importance de souscrire à la Cmu.

« L’adhésion ne coûte que 1000 FCfa par mois. Les indigents, de par la volonté du Chef de l’Etat et des partenaires, seront gratuitement pris en charge », a-t-il précisé. Il a promis que les cadres de la région se donneront la main pour faire en sorte que toutes les populations de Gbêkê, y compris dans les villages les plus reculés, aient accès à la Cmu.

La cheville ouvrière de la cérémonie, Rebecca Yao, a relevé qu’il est impératif pour tous les fils et filles de Diabo et de Gbêkê de se mobiliser pour un enrôlement massif à la Cmu. Elle a, au nom de l’Association Diabo ville émergente, pris l’engagement de sensibiliser les populations au projet.

« L’Association Diabo ville émergente est partenaire de la Cnam pour la mobilisation, la sensibilisation et l’organisation du recouvrement des cotisations des populations rurales. Lorsque les enrôlés recevront leurs premières cartes, ils se rendront compte de la réalité », a-t-elle conclu.

GERMAIN GABO

Read 132 times Last modified on mercredi, 13 mars 2019 09:42