Cour suprême : De nouveaux bureaux pour la chambre administrative
  • Accueil
  • Société
  • Cour suprême : De nouveaux bureaux pour la chambre administrative

Cour suprême : De nouveaux bureaux pour la chambre administrative

dimanche, 21 avril 2013 21:09

Le président  Mamadou Koné a procédé, vendredi, à l’inauguration du nouveau siège d’une juridiction de son institution.

Le président et les conseillers de la Chambre administrative de la Cour suprême n’auront plus à quitter leurs bureaux au Plateau pour aller tenir les audiences à Cocody, au siège de la Chambre présidentielle de l’institution. Et pour cause, ils disposent, désormais, d’une salle d’audiences et de plusieurs bureaux situés au 15e étage de la tour Bicici au Plateau. Ce nouveau site rénové a été inauguré, vendredi, par le président de la Cour suprême, M. Mamadou Koné. Lequel, tout en exprimant sa joie de voir se régler ainsi l’un des obstacles majeurs à l’efficacité d’une juridiction, expose ce qu’il considère comme la préoccupation essentielle de son institution. A savoir que la haute juridiction qu’est la Cour suprême ne dispose pas, à ce jour, de son propre siège.

L’ensemble est constitué d’une salle d’audiences d’une cinquantaine de places assises contiguë à une salle de délibération, du bureau du président ainsi que ceux des conseillers, d’une salle de réception, des secrétariats, d’une salle d’attente, de toilettes, etc. Evènement important qui, selon le président Mamadou Koné, mérite d’être fêté par la grande famille de l’institution. Le premier responsable de la Cour suprême qui a fait une visite guidée du local ne tarit pas d’éloges sur les acteurs principaux de l’œuvre. Qui ne sont autres que le président de la Chambre administrative, le magistrat Pierre-Claver Kobo et son prédécesseur, Georges Amangoua. Si le second en a été l’initiateur principal, le premier est celui-là même qui s’est intensément investi pour parachever les travaux démarrés en 2011. « Des travaux d’Hercule ». Parlant des avantages que confère l’ouverture d’une salle d’audience, le président de la Cour suprême a insisté sur son importance pour toute juridiction. Il a toutefois, dénoncé la disparité des juridictions émanant de son institution. C’est pourquoi il a plaidé auprès des hautes autorités du pays en vue de doter la Cour suprême d’un siège.

Au nom de tous ses collaborateurs, le président Pierre-Claver Kobo a remercié tous les acteurs, avant de rendre un vibrant hommage à son chef hiérarchique, le président de l’institution, Mamadou Koné. Il a réitéré l’engagement des membres de la Chambre administrative à se hisser à la hauteur de leur mission.

Landry Kohon

 

Lu 1270 fois Dernière modification le dimanche, 21 avril 2013 21:12