• Accueil
  • Société
  • Côte d'Ivoire: "Plus de 80% de la population ivoirienne consomme de l’eau contaminée par la matière fécale" (UNICEF)

Côte d'Ivoire: "Plus de 80% de la population ivoirienne consomme de l’eau contaminée par la matière fécale" (UNICEF)

lundi, 30 octobre 2017 15:08
Toutes ces mauvaises pratiques d’hygiène et d’assainissement sont à l'origine de la fréquence des maladies diarrhéiques chez les enfants Toutes ces mauvaises pratiques d’hygiène et d’assainissement sont à l'origine de la fréquence des maladies diarrhéiques chez les enfants Crédits: DR.

Poursuivant, il a précisé que 22% de la population pratiquent encore la défécation à l’air libre dont 39% en milieu rural. Et, seulement un ivoirien sur trois utilise des toilettes améliorées tandis qu’un ivoirien sur cinq n’a pas accès à l’eau potable.

Côte d'Ivoire: "Plus de 80% de la population ivoirienne consomme de l’eau contaminée par la matière fécale" (UNICEF)


"Plus de 80% de la population ivoirienne consomme de l’eau contaminée par la matière fécale". Et "moins de la moitié des ménages (41%) se lave bien les mains après défécation et avant de manger", selon l’enquête par grappes à indicateurs multiples de 2016.


Toutes ces mauvaises pratiques d’hygiène et d’assainissement sont à l'origine de la fréquence des maladies diarrhéiques chez les enfants, qui consomme  une eau insalubre. les maladies diarrhéiques figurent parmi les trois principales maladies tueuses des enfants avec un taux de prévalence estimé à 18% chez les enfants de moins de cinq ans.


C'est ce qu'a révélé le représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) en Côte d’Ivoire, Kouakou Sui Théodore, le vendredi 28 octobre, à l'Agence ivoirienne de presse. Et ce, lors du lancement  de la campagne de promotion du traitement de l’eau à domicile à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo).

Poursuivant, il a précisé que 22% de la population pratique encore la défécation à l’air libre dont 39% en milieu rural. Et, seulement un Ivoirien sur trois utilise des toilettes améliorées tandis qu’un Ivoirien sur cinq n’a pas accès à l’eau potable.

Isabelle Somian
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.