• Accueil
  • Société
  • Côte d’Ivoire/Lutte contre la détention préventive abusive: L’ACAT obtient la libération d’un cas jugé ‘’irresponsable’’

Côte d’Ivoire/Lutte contre la détention préventive abusive: L’ACAT obtient la libération d’un cas jugé ‘’irresponsable’’

jeudi, 11 juillet 2019 17:13
Côte d’Ivoire/Lutte contre la détention préventive abusive: L’ACAT obtient la libération d’un cas jugé ‘’irresponsable’’ Crédits: DR

L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture, section Côte d’Ivoire (Acat-Ci), via le projet: « Améliorer les conditions de détention dans 10 Maisons d’arrêt et de correction de Côte d’Ivoire » initié depuis 2017 sur financement de l’Union européenne (Ue), a obtenu la libération d’une prisonnière dont le cas est jugé « irresponsable ».

Détenue à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) depuis près de quatre ans pour « coups et blessures volontaires », requalifiés en « tentative d’assassinat », Pendah Sangaré, ressortissante malienne, 30 ans révolus et mère d’une fille de 3 ans née au moment de la détention, a recouvré la liberté totale depuis le 9 juillet 2019.

Le rapport d’expertise psychiatrique diligenté par un cabinet d’instruction du tribunal d’Abidjan l’ayant déclaré « irresponsable », du fait d’un état de trouble psychiatrique lors de son agissement, l’Acat-Ci de par ses actions lui a permis d’être libre et de mener dès à présent une vie normale.

L’Ong chrétienne, avec à sa tête son Pca, Assohou Wenceslas, a entrepris des démarches auprès du consulat de la République du Mali en Côte d’Ivoire qui a bien voulu la recueillir, puis la placer dans une famille d’accueil et affecter un spécialiste pour les soins adéquats.

Ce projet de l’Acat-Ci sus-indiqué couvrant 10 Maisons d’arrêt et de correction du pays (Abidjan, Adzopé, Agboville, Toumodi, Daloa, Abengourou, Sassandra, Soubré, Bouaké et Grand-Bassam), permet de relever les cas de détention préventive de longue durée, qu’elle traite par le biais de ses avocats référents.

NA