• Accueil
  • Société
  • Coopération universitaire: L'Ufr des sciences médicales d'Abidjan a l’école niçoise

Coopération universitaire: L'Ufr des sciences médicales d'Abidjan a l’école niçoise

jeudi, 12 septembre 2013 09:52

Conduite par le doyen de cette Ufr, le Pr Nandjui Manse Béatrice et les professeurs Évelyne Etté Akré, Sylvia Da Sylva Anoma et Agoh Serge, cette délégation a pu visiter le Chu de Nice et s’enquérir de l’état de fonctionnement de son centre de simulation.

Coopération universitaire : L'Ufr des sciences médicales d'Abidjan a l’école niçoise

En signant, le 06 septembre, dans les jardins de la villa Massena, le jumelage avec la ville de Nice, le Gouverneur du District d'Abidjan, Robert Beugré Mambé, entendait, au-delà des aspects commerciaux, sociaux, éducatifs, environnementaux...de cet acte, renforcer la prise en charge des patients et les plateaux techniques dans les hôpitaux de Côte d’Ivoire. C'est justement ce qui explique la présence, à ses côtés, d'une forte délégation de l'Unité de formation et de recherches des sciences médicales de l’université FHB de Cocody.

Conduite par le doyen de cette Ufr, le Pr Nandjui Manse Béatrice et les professeurs Évelyne Etté Akré, Sylvia Da Sylva Anoma et Agoh Serge, cette délégation a pu visiter le Chu de Nice et s’enquérir de l’état de fonctionnement de son centre de simulation. Elle a aussi et surtout eu des échanges fructueux avec les experts niçois sur l'application du système Lmd, désormais en vigueur dans les universités ivoiriennes mais un peu complexe surtout pour la formation des médecins qui doivent allier théorie, dans les amphithéâtres et pratique dans les centres hospitaliers.

Selon le Pr Nandjui, l'obtention d'un centre de simulation avec des mannequins, à l’université d'Abidjan, permettra aux 2 383 étudiants et 390 enseignants de parfaire leurs connaissances et de mieux maîtriser les pathologies. Cette visite, suivie de séances de travail à Nice, leur permettra d’adapter par ailleurs la formation des étudiants car en plus des Chu où ils poursuivent leurs stages, les centres de santé périphériques comme les pmi, les maternités et même des cliniques privées pourraient éventuellement les accueillir.

Il s'agira de décentraliser les Chu, explique le doyen de l'Ufr, pour qui, la dimension des échanges entre étudiants, enseignants ivoiriens et leurs collègues français sera placée en priorité. L'autre élément intéressant dans cette visite est le matériel médical que le gouverneur se bat pour obtenir auprès du Maire de Nice. Le principe est déjà acquis, poursuit-elle, mais pour les autres formalités jusqu'à l’acheminement de ce matériel en terre ivoirienne, les services du District poursuivent la procédure au grand bonheur des Ivoiriens : «Merci au Gouverneur pour cette large vision qui met au centre de ses actions la santé et le bien-être de ses administrés».

I.T.YEO

(Envoyé spécial à Nice)