• Accueil
  • Société
  • Conseil des ministres : Bacheliers 2017: 20 545 affectés dans les universités publiques et 61 818 affectés dans les grandes écoles

Conseil des ministres : Bacheliers 2017: 20 545 affectés dans les universités publiques et 61 818 affectés dans les grandes écoles

jeudi, 01 mars 2018 18:58
Conseil des ministres : Bacheliers 2017: 20 545 affectés dans les universités publiques et 61 818 affectés dans les grandes écoles Crédits: DR

Le président de la République a présidé la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres hier, au palais présidentiel. Le Conseil a adopté plusieurs décrets et communications. Notamment la communication du ministère de l’Enseignement supérieur et de le Recherche scientifique relative à l’orientation et à l’affectation des bacheliers de la session 2017 dans les universités publiques et grandes écoles.

Ainsi, en prélude à l’année universitaire 2017-2018, la commission d’orientation et d’affectation des nouveaux bacheliers dans l’Enseignement supérieur a affecté, sur 82 363 demandes d’affectation reçues, 20 545 bacheliers dans les universités publiques de Côte d’Ivoire. En 2016-2017, ce nombre s’élevait à 20436. Il faut noter que ce chiffre comprend 8044 jeunes filles. Soit un taux de 39%. Ce chiffre comprend aussi 4503 bacheliers orientés à l’université virtuelle de Côte d’Ivoire, soit environ 22% des effectifs affectés dans les universités publiques. 61 818 bacheliers ont été affectés dans les établissements privés d’enseignement supérieur, soit 75% des bacheliers. Pour l’année universitaire 2016-2017, ce chiffre était de 43 000, soit 44% des effectifs.

Les universités privées qui offrent une formation de type licence ont reçu 6439 étudiants et les grandes écoles privées qui offrent des formations type BTS ont reçu 55 379 étudiants. Pour Bruno Koné Nabagné, porte-parole du gouvernement, le processus d’orientation de cette dernière session a été rendue plus dynamique, plus participatif. Ce qui a permis de publier les résultats des orientations dès d’octobre 2017. « Cela n’a pas existé depuis au moins une dizaine d’années. Cela va dans le sens du rétablissement du calendrier dans les universités et grandes écoles. Le Conseil a relevé un certain nombre de défis auxquels le système d’enseignement supérieur est confronté. Il s’agit du faible taux de bacheliers scientifiques, des capacités relativement faibles des universités publiques du pays, la réforme des formations en BTS pour les adapter au marché de l’emploi en Côte d’Ivoire. Nous pouvons dire que face aux défis, le gouvernement prend des dispositions… », fait-il comprendre.

Le Conseil des ministres a fait aussi une communication relative à l’organisation de la fête du Travail le 1er mai prochain. Le porte-parole a rappelé que, comme à l’accoutumée, le président de la République présidera cette cérémonie en personne au palais présidentiel. La journée internationale de la Femme également sera célébrée le 8 mars dans la commune de Cocody.

BROU    PRESTHONE

Read 509 times Last modified on jeudi, 01 mars 2018 19:01