Print this page

Cohésion sociale/Leadership féminin : La nouvelle cheffe du canton Nionos à Zuénoula à l’école de Mariatou Koné

vendredi, 12 juillet 2019 16:55

Tra Lou Yatoh Brigitte, la toute nouvelle cheffe du canton Nionos dans le département de Zuenoula veut s’inspirer de l’expérience, de l’expertise et du leadership de la Ministre Mariatou Koné dans sa gestion du chantier de la Cohésion Sociale en Cote d’Ivoire.

Pour réussir cette mission dans le cadre de ses nouvelles fonctions, entourée d’une dizaine de chefs de son canton, elle s’est rendue, le 11 juillet 2019, au cabinet de la Ministre en charge de la cohésion Sociale.

« Nous suivons la ministre depuis son parcours d’éminente enseignante à l’Université, de Directrice du Programme National de  Cohésion Sociale et aujourd’hui Ministre. Un parcours qui force l’admiration des adeptes de la paix. L’engagement du Professeur Mariatou Koné pour la promotion de la cohésion sociale et la coexistence pacifique est noble et digne d’être diffusé pour servir d’exemple au plan local, national et international » a expliqué le porte-parole de la Cheffe de Canton avant de faire un plaidoyer à la Ministre Mariatou Koné.


« Sur la base de votre parcours, faites de votre sœur un leader de la chefferie traditionnelle qui incarne la cohésion sociale, la coexistence pacifique et l’harmonie entre les populations de son canton et au-delà de toute la région de la Marahoué. Accompagnez-la dans la gouvernance locale, formez-la et faites-en un produit « made by Koné Mariatou » au plan local, national et international », a-t-il plaidé.

Un message bien reçu par Abdoulaye Bamba, Directeur de Cabinet de la Ministre.


Aussi, le Professeur Kouamé N’Guessan, chef de cabinet de la Ministre a invité les têtes couronnées à être des vecteurs de Cohésion Sociale.

« Les chefs sont les chefs de tout le monde. Ils doivent rassembler tout le monde peu importe le parti politique. Le chef doit être juste et équitable. Le Chef n’a pas par exemple, à imposer son choix politique aux autres. Dans sa fonction de Chef, il doit être neutre et rassembler tous ses enfants. Un chef juste et équitable impose forcement le respect de toute sa communauté », a-t-il conseillé.


Source : ministère en charge de la Solidarité