Éducation nationale: Les élèves du primaire public de Cocody en examen blanc

mardi, 07 mai 2013 13:53

[07-05-2013. 16h15]Tous ces enseignants ont reconnu les avantages de ces examens blancs nationaux. Les apprenants pourront mieux affronter les épreuves de fin d’année, selon eux.

Éducation nationale: Les élèves du primaire public en examen blanc

« La dictée était trop difficile. Mais les leçons d’histoire, de géographie et des sciences étaient plus faciles ». Ces réactions ont été recueillies ce mardi 7 mai à Abidjan-Cocody, auprès des élèves du groupe scolaire Anono. Ils venaient de subir les épreuves des examens blancs comptant pour 40% des examens nationaux du Certificat d’études primaires élémentaires (Cepe).

"En Éveil au milieu (histoire, géographie et sciences), ils nous ont demandé de mettre les noms sur un  schéma du « circuit électrique, déjà fait ». Puis en sciences, ils nous ont demandé de nommer l’agent pathologique dont souffre un enfant. Ce dernier souffrait d’une toux rauque…"

Les élèves rencontrés à l’entrée principale du groupe scolaire Anono a répondu en chœur. « Cet enfant souffre de la tuberculose ». Et un autre élève plus timide de préciser, « il fallait aussi ajouter que cette pathologie est provoquée par le bacille de koch ».

Si ces élèves de l’école primaire reconnaissent tous que l’épreuve d'éveil au milieu était abordable; ils ont tous confessé leurs lacunes quant à l’épreuve de dictée. « Madame, les mots étaient difficiles », a murmuré Zokora Lionel, un élève de l’école primaire publique "Les Jardins".

Selon  M. Tia Yannick, un enseignant du groupe scolaire Cocody  M’pouto, examinateur dans le centre de Cocody Anono, les différents candidats sont arrivés très tôt ce matin pour la composition. Au programme pour cette matinée, les épreuves d’études de texte, d'éveil au milieu (Eam) et de dictée. « Les examens se sont  déroulés dans le calme. Et là, nous avons marqué une pause pour reprendre à 14h30. Avec la composition de l’épreuve de mathématiques, la dernière épreuve de cet examen blanc ».

Les autres enseignants trouvés sur les lieux ont tenu à préciser que pour éviter toutes formes de tricherie, l’effectif des candidats était limité à 25 élèves par salle de classe, en raison d’un élève par banc.

Tous ces enseignants ont reconnu les avantages de ces examens blancs nationaux. Ils les considèrent comme « une arme adéquate pour les apprenants pour mieux affronter les épreuves de fin d’année ».

A l’instar des élèves de la classe de Cm2 de la commune de Cocody, à cette même période, mais à des dates laissées à l’appréciation des différentes directions,  tous les autres élèves sur l’étendue du territoire national seront soumis aux épreuves des examens blancs.

Les corrections, selon les enseignants de la Zone 1 de Cocody, démarreront le jeudi 09 mai. 24 heures après ces correction, les différents résultats seront disponibles.

Cet examen blanc est le deuxième et le dernier auquel sont soumis les élèves des écoles primaires publiques d’Abidjan. Les résultats obtenus, seront  ajoutés aux moyennes générales annuelles (Mga) comptant  pour 40%  des examens  nationaux de fin d’année.

Ceux des candidats  qui auront au moins 85 points, pourront décrocher le Certificat d’études primaires élémentaires (Cepe).


Isabelle Somian

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 1386 times Last modified on mardi, 07 mai 2013 17:48