Print this page

Cimetière municipal d’Abobo-Baoulé: 45 tonnes de médicaments incinérés

samedi, 04 août 2018 16:11
Cimetière municipal d’Abobo-Baoulé: 45 tonnes de médicaments incinérés Crédits: DGPN

Le cimetière d’Abobo-Baoulé a servi de cadre à une  opération d’incinération de médicaments saisis.

Quarante-cinq (45) tonnes de médicaments de contrefaçon saisis par la Direction des stupéfiants et des drogues (Dpsd), dirigée par le commissaire principal de police, Touré Mabonga épouse Atchet, ont été incinérés le 2 août 2018, au cimetière municipal d’Abobo-Baoulé.

A en croire le commissaire principal de police Touré Mabonga épouse Atchet, cette opération d’incinération de médicaments est à ce jour à sa 3ème phase depuis sa prise de fonction le 15 janvier 2018.

En termes de bilan, la directrice de la Dpsd a indiqué un total de 135 tonnes de produits prohibés incinérés. C’est pourquoi, le substitut du Procureur de la République, Bogro Tom Williams a transmis les félicitations du procureur de la République à la Dpsd.

A cet effet, Bogro Tom Williams a rappelé que l’opération est relative à l’activité des pharmaciens qui sont les seuls habilités à vendre les médicaments. «En somme, ce sont ces produits qui ont fait l’objet de destruction», a précisé le substitut du procureur.

Le médecin commissaire principal de police, Suzanne Niengninri Coulibaly, par ailleurs, sous-directrice chargée des laboratoires de la police scientifique, a fait remarquer que la consommation de ce type de médicament entraîne un véritable  danger sur la santé des populations.

«Les dosages requis par la norme internationale ne sont pas respectés. Ce sont de faux médicaments. La  consommation entraîne de plus en plus des maladies comme l’insuffisance rénale, les hépatites que nous voyons partout. Le médicament est fait pour soigner et non pour détruire. C’est pourquoi j’invite la population à se faire prescrire correctement une ordonnance à l’hôpital, puis se rendre dans une pharmacie pour l’achat des médicaments», a conseillé le médecin commissaire de police, Suzanne Niengninri Coulibaly.

Daniel Assouman
Correspondant

Read 213 times Last modified on samedi, 04 août 2018 16:27