Boulevard VGE: Des vendeurs ambulants bravent la mesure d’interdiction de vente

jeudi, 16 janvier 2014 15:08

[16-01-2014. 16h00] Dans sa course « folle »,  le vendeur  traqué , a manqué de se faire renverser par une voiture. « Attention,   tu vas te faire écraser », lui lance un automobiliste, qui visiblement a assisté à la scène…

Boulevard VGE: Des vendeurs ambulants bravent la mesure d’interdiction de vente

La  mesure visant à interdire l’activité des  mendiants et  des vendeurs ambulants aux différents carrefours et principales artères du district d’Abidjan est bravée par certains vendeurs ambulants.  L’un  d’entre eux a manqué de se faire prendre par un agent de police, jeudi 16 janvier ,sur le boulevard VGE à  Abidjan-Treichville.

Interpellé par un automobiliste, le vendeur ambulant, entre deux voitures, présentait ses accessoires et autres marchandises au client, sur cette voie. Un policier posté a quelques mètres de là, se lance à ses trousses. S’en suit une course poursuite digne des films d’actions.  Dans sa course « folle »,  le vendeur  traqué , a manqué de se faire renverser par une voiture. « Attention,   tu vas te faire écraser », lui lance un automobiliste, qui visiblement a assisté à la scène…

Comme cet infortuné, certains vendeurs continuent de flirter avec le danger, en bravant au quotidien la mesure d’interdiction de vente aux différents carrefours du district d’Abidjan.

 Depuis le 05 août 2013, le gouvernement ivoirien, à  travers un communiqué du  ministre d’État, ministre de  l’Intérieur et de la Sécurité,Hamed Bakayoko, a souhaité que « tous les mendiants et autres marchands ambulants libèrent les carrefours et autres artères du district d’Abidjan,  sous peine de se voir arrêter. » 

« La présence des mendiants et des vendeurs ambulants dans la sphère économique au plateau ne donne pas une bonne image au District d’Abidjan, et compromet les efforts du Gouvernement dans sa volonté de faire de la Côte d’Ivoire une destination de choix pour les touristes », a également précisé le communiqué.

Isabelle Somian

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.