• Accueil
  • Société
  • Assomption: Yopougon célèbre la paix et la réconciliation des Ivoiriens

Assomption: Yopougon célèbre la paix et la réconciliation des Ivoiriens

jeudi, 15 août 2013 17:38
Procession des hommes de Dieu pendant l'Assomption Procession des hommes de Dieu pendant l'Assomption Crédits: D.R

Le vicaire de la paroisse sainte Rita de Niangon-Nord a, dans son homélie, relevé l’importance de la vierge pour la Côte d’Ivoire. Avant d’inviter les fidèles à la recherche de la paix, de la guérison des cœurs et de la réconciliation.

Assomption: Yopougon célèbre la paix et la réconciliation des Ivoiriens

« La plupart des saints sont fêtés à la Toussaint. S’ils sont déclarés « saints », c’est parce qu’ils sont entrés, dès leur mort, dans la vision de Dieu. Pour Marie, il ne s’agit pas seulement de cela. Elle est associée corps et âme à la résurrection de son Fils. Celui à qui elle a donné la vie terrestre, lui a donné, à sa mort, la vie céleste ». Ces propos de l’Abbé Florent ont été prononcés ce jeudi 15 août, jour de l'Assomption.

« Enfin, la vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exalté par le Seigneur comme la reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son fils, Seigneur des Seigneurs, victorieux du péché et de la mort ». Ce passage tiré du « catéchiste de l’église catholique » en son numéro 966, illustre cette célébration selon l’Abbé Michel Tionon. Le vicaire de la paroisse sainte Rita de Niangon-Nord a dans son homélie, relevé l’importance de la vierge pour la Côte d’Ivoire. Avant d’inviter les fidèles à la recherche de la paix, de la guérison des cœurs et de la réconciliation.

« La Côte d’Ivoire a été consacrée trois fois à la vierge Marie. Une basilique « notre dame de la paix » est construite sur ses terres et consacrée à cet effet. C’est dire que malgré les moments de troubles qu’a connus ce pays, il reste sous la protection de la vierge, et partant, de Dieu. J’invite les Ivoiriens au pardon et à la réconciliation  », a dit l’homme de Dieu.

En Côte d’Ivoire, la liturgie de l’Assomption comporte une célébration de veille et une messe le jour.  Mais elle varie d’une paroisse à une autre. A la paroisse saint Laurent  de Yopougon-Kouté, l’Assomption a débuté par une veillée, suivie de la messe du jour.

Yapo Germain, un des fidèles de cette paroisse, a retenu que la mère et le fils ne font qu’un. « Sinon, comment comprendre qu’elle sache à quel moment son fils est prêt pour accomplir sa mission sur terre », s’est-il interrogé. Il en veut pour preuve, le miracle de la noce de Canaan.

Mme Ébrotié Rachelle de la paroisse Saint Michel-Archange de la BAE, ne peut que se réjouir de cette célébration. Elle qui voue à la vierge une grande admiration.  « Le passage de la bible qui montre l’unicité de Marie et son fils, c’est lorsque, alors qu’elle est enceinte, Marie rend visite à sa cousine Élisabeth. En la voyant, sa cousine a su qu’elle porte le sauveur », a-t-elle expliqué avec beaucoup d’émotion.

Nadevie Bosson-Achy