• Accueil
  • Société
  • Assinie Mafia/Consultations et soins gratuits : Un hôpital… en plein air

Assinie Mafia/Consultations et soins gratuits : Un hôpital… en plein air

samedi, 25 août 2018 14:49

Les populations des seize villages d’Assinie ont eu l’occasion de se soigner gratuitement en médecine générale et en spécialité au cours d’une séance publique de consultation.

Assinie Mafia/Consultations et soins gratuits : Un hôpital… en plein air

Lundi 20 août. Assinie Mafia. Ce village devenu célèbre à cause de ses belles  plages a quasiment toute sa population sur la place publique.

Bâches, chaises, bancs pour accueillir les uns, tabourets et nattes pour ceux qui sont arrivés avec du retard. La mise en place ressemble de loin à une de ces nombreuses cérémonies sur les places publiques. Sauf qu’ici, il n’y a pas de sono. Pas de décibels, pas de maître de cérémonie.

C’est un hôpital qui vient de s’installer. Avec huit médecins, à savoir trois généralistes, deux ophtalmologues et trois dentistes. Les spécialistes ont apporté les équipements adéquats. En fait, ils ont simplement déplacé leur cabinet. Avec plateau technique et personnel. Non loin de là, une pharmacienne. Qui, elle aussi, est arrivée à Assinie avec une partie de son officine.

Les populations, sans bourse délier, passent chez un des infirmiers avant d’être orientées chez les médecins. Après consultation, le patient est orienté à la pharmacie. Pour être servis. Soins et médicaments gratuits donc pour tout le monde. « Nous avons voulu permettre à nos parents d’accéder à des soins de qualité, consulter des spécialistes et surtout leur procurer les médicaments appropriés. »

L’initiateur de cette opération, Ébagnitchié Hippolyte, songe déjà à la prochaine édition. « L’année dernière, partant du fait que l’homme est le pilier du développement, nous avions envoyé les médecins visiter nos parents. Pour la troisième édition que nous préparons maintenant, nous voudrions atteindre plus de personnes. » Quand il a eu l’idée de soulager ses parents, Ébagnitchié hippolyte a joué de ses relations.

Quelques coups de fil et une Ong et des entreprises ont validé son projet d’hôpital public d’un week-end. Lundi dernier, les villageois étaient tous devenus des patients. Des personnes trainant des pathologies depuis longtemps ont pu se faire soigner.

Il y avait également des malades qui n’avaient pas pu honorer des ordonnances qui leur avaient été prescrites. Les plus heureux de cette journée de consultation gratuite ont été les personnes atteintes de problèmes dentaires.

Ils ont été consultés et pris en charge entièrement. Leur mal ayant été traité sur place. Le dentiste s’étant déplacé avec son plateau technique, il a pu soulager les patients. « J’ai une dent qui me fatiguait depuis longtemps. Aujourd’hui, on me l’a enlevée ». Une habitante, la cinquantaine, avait du mal à parler mais a tenu à exprimer sa reconnaissance aux organisateurs.

BLEDSON MATHIEU

Read 155 times Last modified on samedi, 25 août 2018 15:00