• Accueil
  • Société
  • Administration publique : MDE business school veut former les cadres

Administration publique : MDE business school veut former les cadres

lundi, 15 janvier 2018 15:23
Administration publique : MDE business school veut former les cadres Crédits: Guy-Assane Yapy

A compter de cette année, les cadres de l’administration publique ivoirienne pourront bénéficier d’une formation de haut niveau taillée à leur mesure.

Administration publique : MDE business school veut former les cadres

L’école d’affaires d’Abidjan, le deuxième business school de la sous-région ouest africaine et la première dans l’espace francophone, vient de lancer son tout dernier programme de formation, après les trois premiers qui connaissent déjà un succès inouï. Il s’agit du Public Advanced management program (P-Amp). Sa présentation officielle a eu lieu, le 4 janvier, dans les locaux Mde Business school, sis à l’Ivoire golf club, en présence du ministre ivoirien de l’Économie et des Finances, Adama Koné. En effet, le P-amp a été mis en place pour répondre à des besoins réels de la Haute administration publique. « Mde Business school et l’Enap du Québec ont conçu un programme de formation spécifique visant à contribuer à la transformation des dirigeants du secteur public », explique Martin Frigola, le directeur général de MDE Business school. « L’action publique a pour finalité la satisfaction du citoyen et le P-amp vient pour donner de nouvelles valeurs à ces décideurs publics », ajoute Martin N’Guessan, le directeur du programme.

Les conditions d’accès

Pour y participer, les candidats doivent soumettre leurs dossiers à MDE Business school pour études et passer par un test d’entretien oral avant d’arriver à la sélection définitive. Tout comme l’Advanced management program (AMP), le Program for management development (Pmd) et le Program for leadership development (Pld), la formation au P-Amp se fera par ‘’les études des cas’’ qui reste une méthode bien éprouvée. Dans la mesure où de grands business schools comme IESE Barcelone en Espagne et Harvard business school aux États Unis l’utilisent depuis des années. Mde Businees school d’Abidjan implémente aussi cette méthode qui lui a permis de former déjà plus de 600 hauts cadres du secteur privé et quelques uns de l’administration publique en Côte d’Ivoire et des pays de la sous-région.

La cible visée

Avec le P-Amp, Mde Business school veut maintenant s’attaquer à une nouvelle niche, les hauts fonctionnaires de l’Administration publique et des Organisations internationales qui souhaitent se donner les moyens pour réaliser un saut qualitatifs dans leurs styles de management. Ce programme est aussi ouvert aux organisations partenaires de d’Administration publique (Groupements et fédérations professionnelles, les Organisations non gouvernementales, les faitières, etc.)

A la fin de la présentation et de la visite guidée, le ministre de l’Économie et des Finances qui découvrait pour la première fois les installations de Mde Business school s’est tout simplement dit émerveillé par les réalisations et le niveau de professionnalisme de cette école d’affaires basée à Abidjan. Et au ministre d’indiquer : « en moi, vous verrez un directeur commercial et marketing de Mde Business school ». Il se dit alors prêt à relayer l’information et faire en sorte que des cadres de l’administration publique ivoirienne participent à ce nouveau programme de renforcement de capacités, le P-AMP. Le ministre a de bonnes raisons de soutenir cette initiative de Mde Business school. Car, selon lui : « il y a pas d’émergence sans des ressources humaines de qualité. La Côte d’Ivoire en a besoin… ».

Le P-Amp, faut-il le signaler, démarre au mois de mars et s’achèvera en décembre prochain. Il se fera en sept sessions à Abidjan et une semaine de formation intense à l’École nationale de l’administration publique (Enap) de Québec au Canada.

Guy-Assane Yapy

 

Read 932 times Last modified on lundi, 15 janvier 2018 15:25