• Accueil
  • Société
  • Accréditation: Le Cresac célèbre la Journée mondiale de la "valeur ajoutée à la chaîne de production"

Accréditation: Le Cresac célèbre la Journée mondiale de la "valeur ajoutée à la chaîne de production"

mardi, 11 juin 2019 17:08
Accréditation: Le Cresac célèbre la Journée mondiale de la "valeur ajoutée à la chaîne de production" Crédits: DR

Dans un monde où la qualité des produits et services constituent un enjeu majeur pour les pouvoirs publics et les entreprises modernes, l’accréditation devient un moyen sûr pour les entreprises de garantir à chaque étape la qualité et l’authenticité de leurs produits.

C’est pourquoi la Journée mondiale de l’accréditation 2019 célèbre l’accréditation comme une vraie valeur ajoutée dans la chaîne de production.

En Côte d’Ivoire, l’accréditation des entreprises par des organismes en la matière tels que le Centre régional d’évaluation en éducation, environnement, santé et d’accréditation en Afrique (Cresac), membre affilié à International laboratory accréditation coopération (Ilac) a organisé des activités commémoratives de ladite journée ce mardi 11 juin 2019, à l’Hôtel Heden Golf Club.

Il s’est agi pour le centre de promouvoir l’accréditation par la sensibilisation des autorités, organismes d’évaluations de la Conformité (Oec) et les populations à l’accréditation; obtenir l’adhésion des Oec en vue de l’accréditation.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Aka Aouélé qui a procédé à l’ouverture de cette 11è journée mondiale, a salué cette initiative. « Le thème ‘’Accréditation: valeur ajoutée à la chaîne de production’’ est d’actualité du fait qu’il met en lumière la situation fort déplorable de bons nombres de secteurs d’activités victimes de la flambée de la contrefaçon, véritable crise de l’authentique et énorme déficit de la performance », a indiqué Aka Aouélé.

Avant de se réjouir de l’organisation de cette journée qui, selon lui, vient corriger les erreurs, redresser les imperfections, améliorer ce qui peut l’être et maintenir le meilleur niveau de développement.

Selon lui, c’est dans cette perspective que le gouvernement, sensible aux questions liées à la santé de ses populations, a décidé de faire de la qualité des soins une préoccupation majeure. Notamment, en ce qui concerne son financement en vue d’améliorer les indicateurs de la santé.

« En effet, malgré la richesse de notre réseau sanitaire public évalué à 3500 établissements, l’offre de soins demeure insuffisante et l’utilisation des services de santé reste faible. La performance des résultats demeure en deçà des résultats escomptés à en juger par son taux de fréquentation estimé à 66,31% », a fait savoir le ministre de la Santé. « C’est face à ces insuffisances qu’en plus des efforts fournis par l’Etat de Côte d’Ivoire et les réformes sanitaires en cours, j’ai décidé du lancement du processus d’accréditation soutenu portant modalités d’accréditation des établissements sanitaires de premier contact », a dévoilé le ministre.

Le Secrétaire exécutif du Cresac, Pr Sess Daniel, a, quant à lui, exprimé sa gratitude au ministre Aka Aouélé pour son engagement en faveur de la « qualité », notamment dans le secteur de la santé. Toute chose qu’il a salué avec beaucoup de satisfaction.

Jean Bavane Kouika