Abengourou: La Cie réhabilite l’EPP 1 d’Aniassué

vendredi, 05 juillet 2019 07:25
L'EPP 1 d'Aniassué a desormais fier allure  L'EPP 1 d'Aniassué a desormais fier allure Crédits: DR

Entreprise citoyenne, la Cie a réhabilité une école primaire dans la localité d’Aniassué, non loin d’Abengourou.

 

Les élèves et parents d’élèves de l’Ecole primaire publique 1 de la sous-Préfecture d’Aniassué sont aux anges. Leur établissement vient de subir une cure de jouvence, après sa réhabilitation faite par la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie). Normal donc que se réjouisse le président du Comité de gestion (Coges), Seydou Sanogo.

«Dans son vaste programme de réhabilitation des établissements scolaires, la Cie est venue ici. Nous sommes fiers du travail qu'elle accompli au sein de notre école qui a aujourd’hui fière allure», a-t-il déclaré au cours de la cérémonie de présentation de l'école réhabilitée, le 15 juin 2019.

Il faut le souligner que cette école était fortement dégradée. N’ayant jamais fait objet d’une rénovation, elle avait les murs délabrés, les toitures sévèrement usées par le temps. En plus, il manquait à l’établissement, la dotation en courant électrique. Aujourd’hui, tout cela constitue un lointain souvenir !



Entreprise citoyenne, la Cie a fait de la responsabilité sociétale de l’entreprise son cheval de bataille. A juste titre, et en plus d’avoir procédé à la réhabilitation de l’EPP 1, elle l'a dotée d’une trentaine de tables-bancs. Mieux, pour célébrer l’excellence et encourager les meilleurs élèves, la Cie a primé les 18 meilleurs d’entre eux (les trois premiers de chaque classe).

« Merci d'avoir donné un nouveau visage à notre école. Nous sommes engagés à faire d'elle, un pôle d’excellence. Nous promettons d’en prendre soin. Merci aussi de nous encourager à être les meilleurs», a déclaré avec fierté l’enfant Kouadio Sandrine, au nom de tous les élèves.

Pour le directeur régional de la Cie de l’Indénié-Djuablin, ces actions sont le reflet d’une entreprise qui met en avant la culture de l’excellence, dans sa politique de recrutement des travailleurs. Pour lui, il est primordial d’inculquer à la base, cette culture. Les enfants d’aujourd’hui seront «les cadres de demain», a-t-il justifié.

Il faut noter que la Cie inscrit ces initiatives dans le cadre d’un vaste programme de politique citoyenne visant à rapprocher l’entreprise de toutes les couches sociales.

MARCEL APPENA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.