• Accueil
  • Société
  • Égalité entre les sexes: La Cedeao veut élaborer une stratégie régionale

Égalité entre les sexes: La Cedeao veut élaborer une stratégie régionale

samedi, 17 janvier 2015 16:12

Saisissant cette opportunité, le vice-président de la Commission de la Cedeao, Dr Toga Gayewea Mcintosh, a souligné quil existe trois défis majeurs pour lesquels il est nécessaire dassurer légalité des sexes. Et dentreprendre des efforts collectifs afin dobtenir également des résultats.

Égalité entre les sexes: La Cedeao veut élaborer une stratégie régionale

«Elle (légalité des sexes) reste une priorité de développement, tant que les femmes seront exposées aux  discriminations et à linégalité, sous le prétexte de leur identité sexuelle», a indiqué M. Mohamed Ben Abdallah Dione, le vendredi 16 janvier, à Dakar.

C’était à l’ouverture de la réunion des ministres des Affaires féminines et du Genre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), rapporte un communiqué de presse de l’institution communautaire.

Saisissant cette opportunité, le vice-président de la Commission de la Cedeao, Dr Toga Gayewea Mcintosh, a souligné quil existe trois défis majeurs pour lesquels il est nécessaire dassurer légalité des sexes. Et dentreprendre des efforts collectifs afin dobtenir également des résultats.

Évoquant ces défis, il a affirmé: «Il sagit tout dabord du défi du renforcement des capacités humaines, celles des hommes et des femmes, pour favoriser le développement national et régional. Le deuxième défi consiste à définir des approches et des stratégies de développement appropriées en vue de la transformation de nos ressources nationales. Le troisième défi concerne lamélioration significative des infrastructures afin de soutenir le processus et de favoriser la réussite des efforts de développement durable».

Faut-il le signaler, le thème de cette réunion ministérielle de deux jours porte sur le thème : «Légalité des sexes et le développement durable».

Selon le premier ministre sénégalais, les États membres de la Cedeao ont consenti des efforts pour le "mieux-être des femmes et lamélioration de leurs droits, avec des avancées notoires".

Cependant a-t-il fait savoir, il existe toujours des disparités entre les hommes et les femmes. 

Pour la directrice régionale dONU-Femmes, Dr Joséphine Odera, pour que les droits des femmes soient respectés, il faut sattaquer aux causes structurelles de linégalité entre les sexes. Ces causes sont entre autres la "violence à légard des femmes, le service de soins non rémunéré, le contrôle limité des ressources et de la propriété, la participation inégale à la prise de décisions tant publiques que privées."

Cette rencontre permettra dexaminer et de proposer pour adoption une série de documents et dinstruments fondamentaux de la Cedeao.

Il s’agit entre autres du projet d’Acte additionnel portant sur légalité des droits entre les femmes et les hommes pour le développement durable dans lespace Cedeao, le projet de Plan daction de la Cedeao pour le Genre et le Commerce 2015-2020 du projet de Cadre et de Plan daction sur le Genre et la Migration 2015-2020.

«Lélaboration de ces différents documents par mon département est justifiée par la nécessité de mobiliser entièrement le potentiel humain et matériel dont nous disposons pour promouvoir légalité genre dans notre région», a déclaré, la commissaire chargée des Affaires sociales et du Genre de la Commission de la Cedeao, Dr Fatimata Dia Sow.

 

CHEICKNA D. Salif

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.