« A longueur de journée et même nuitamment, ces scieurs abattent des arbres dans les forêts. Et ce, au mépris des dispositions légales en vigueur. C’est une violation du décret interdisant le sciage pris depuis quelques mois par le Chef de l’État lui-même », s’est insurgé un industriel du bois…
Le commissaire du 2è arrondissement informé a diligenté une enquête pour mettre fin à ces actes de vandalisme perpétrés par des professionnels de l'électricité.
Le projet a été porté à la connaissance du grand public et des hévéacultures par le directeur général de cette structure, M. Akatchi Gérard. C’était récemment, au cours d’une des assemblées de cette coopérative qui s’est tenue à Bonoua.
Déjà, avec la normalisation de la situation socio-politique, le constat d’une nette amélioration des chiffres d’affaires du secteur hôtelier a été fait. Dans le secteur en question, les données statistiques traitées notent une hausse sensible ces chiffres d’affaires qui sont passés de 180 635 200 FCFA en 2011 à 252…
L’Oiss est une structure qui œuvre depuis plusieurs années à éduquer l’ensemble des communautés vivant à Bonoua et dans le département, à cultiver la paix, la fraternité et la cordialité entre peuples d’horizons divers.
Selon Mêmin Tonin, membre de la délégation, il n’est pas question d’avoir un niveau intellectuel élevé mais plutôt la volonté de faire quelque chose dans la société. « Ce ne sont pas tous les projets qui sont pris en compte, Il faut des projets objectifs et fiables dont les concepteurs…
Les hévéaculteurs issus de ces huit coopératives, entendent unir leurs forces pour mieux valoriser leurs compétences. L’Uchesco a pour objectifs entre autres, le groupage, le stockage, la commercialisation, la formation et l’encadrement de ses membres.
En marge de cette célébration de la femme, la troupe dirigée par Amadou Diallo a présenté pour la seconde fois sa pièce « La Marchandise », écrite par Sylla Lacina et mise en scène par Djédjé Soko Thomas, l'acteur principal de cette pièce. Qui parle de l'exploitation et la vente…
Selon le proviseur du lycée, M. Kadio Angbonon, si les préoccupations des élèves sont réelles et pertinentes, cela ne peut pas entrainer un mouvement de grève spontané. Pour lui, « des commanditaires tapis dans l’ombre » ont certainement manipulé ces élèves à agir.