Touba: La relance du projet soja prévue en 2019

Touba: La relance du projet soja prévue en 2019

mardi, 21 août 2018 13:10
Touba: La relance du projet soja prévue en 2019 Crédits: Y. K.

Une délégation du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) a eu une séance d’informations avec les populations de Touba en rapport avec la relance du projet soja interrompu du fait de la crise armée de 2002.

C’était le 17 août 2018 à la salle des réunions de la préfecture de Touba, sous la présidence du Secrétaire général 1 de la préfecture de Touba, Achy Yapi Alexandre, et en présence des élus et de la notabilité locale. L’information majeure qui en a découlé, est la reprise effective en 2019 de la phase pilote du nouveau projet portant sur 2000 hectares de soja à Touba et à Koro pour une production de 60.000 tonnes.

« Tous les intrants pour les 2000 hectares sont déjà acquis », a annoncé M. Silué Sionseligam, directeur de l’évaluation des projets au ministère de l’Agriculture et du Développement rural et chef de délégation.

Le projet dans sa nouvelle version, à l’en croire, consiste à « capitaliser les bonnes pratiques de l’ancien projet et à apporter des améliorations » à l’ensemble du dispositif. « Créer des emplois pour les jeunes, réduire le chômage, améliorer les conditions de vie des populations, réduire l’exode rural dans le Bafing, sont les objectifs dudit projet», a-t-il insisté.

Innovations majeures annoncées: la démocratisation de la production du soja, c'est-à-dire l’intégration au projet des petits exploitants agricoles individuels, la prise en compte de la mécanisation et surtout de la commercialisation. « Des bureaux d’achat seront mis en place pour garantir l’écoulement des productions. Si on n’arrive pas à vendre, le projet n’aura pas une longue vie », a précisé l’émissaire du Minader.

Aussi, au regard de la croissance démographique et partant des besoins en production, le projet soja connaîtra une extension à d’autres localités. Pour ce faire, de nouveaux sites seront aménagés et mis en exploitation. Il est donc demandé aux populations de faire recenser au plus tard au mois de novembre 2018, les terres disponibles sur leur terroir pour des études préalables.

Bamba Lamine, maire de la commune de Touba, ancien acteur du projet soja, s’est réjoui pour cette bonne nouvelle attendue depuis le passage en juillet 2015 du Président Alassane Ouattara à la faveur de la visite d’Etat dans la région du Bafing. Visite au cours de laquelle le Chef de l’État s’était engagé à réactiver le projet soja pour le bonheur des populations. Une joie partagée par l’ensemble des participants.

Y. K.
Infos: Une correspondance particulière

Lu 232 fois Dernière modification le mardi, 21 août 2018 13:32