• Accueil
  • Région
  • Soubré : La CGECI initie un atelier de sensibilisation pour la lutte contre le travail des enfants

Soubré : La CGECI initie un atelier de sensibilisation pour la lutte contre le travail des enfants

vendredi, 31 janvier 2014 15:32

Ouvert autour du thème "vers des communautés de cacao culture débarrassées du travail des enfants à travers une approche intégré à la base en Côte d’Ivoire et au Ghana", cet atelier, selon le responsable des questions sociales, formation et emploi au CGECI, Edouard Ladouyou, a permis de renforcer les capacités des comités de lutte contre le travail des enfants dans les départements de Soubré, Bouaflé et Issia.

Soubré : La CGECI initie un atelier de sensibilisation pour la lutte contre le travail des enfants

La conférence générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) a initié mercredi, un atelier de formation et de sensibilisation à l’attention des organisations professionnelles d’employeurs du secteur agricole de Soubré, sur les pires formes de travail des enfants, à la maison des jeunes.

Ouvert autour du thème "vers des communautés de cacao culture débarrassées du travail des enfants à travers une approche intégré à la base en Côte d’Ivoire et au Ghana", cet atelier, selon le responsable des questions sociales, formation et emploi au CGECI, Edouard Ladouyou, a permis de renforcer les capacités des comités de lutte contre le travail des enfants dans les départements de Soubré, Bouaflé et Issia.

"La cause réelle de ce phénomène est le fait de l’extrême pauvreté dans laquelle vivent les populations avec en prime la faiblesse de l’économie à offrir de l’emploi décent à tous", a-t-il relevé, en interpelant les employeurs et tous ceux qui offrent du travail que celui-ci ne devrait pas échoir à un enfant qui n’a pas atteint l’âge de 18 ans, surtout si la tâche est pénible et met à mal son éducation , sa santé et son développement.

"J’invite les organisations départementales au respect des conventions 138 sur l’âge minimum d’admission à l’emploi et à la convention 182 sur l’interdiction des pires formes de travail des enfants", a-t-il recommandé.

Opérationnel dans 88 pays, L’IPEC a pour objectif global l’élimination progressive du travail des enfants par le biais du renforcement des capacités des pays à s’attaquer au problème et la promotion d’un mouvement mondial de lutte contre le travail des enfants, note-t-on.