• Accueil
  • Région
  • Sangouiné : Plus de 180 ménages sont sans abri après une tornade

Sangouiné : Plus de 180 ménages sont sans abri après une tornade

vendredi, 22 mars 2013 22:18
La plupart des maisons d’habitation endommagées l’ont été par des arbres déracinés. La plupart des maisons d’habitation endommagées l’ont été par des arbres déracinés. Crédits: droh

Plusieurs arbres se sont abattus sur des habitations qu’ils ont totalement endommagées.

Une tornade d’une rare violence a soufflé, récemment sur Sangouiné. Elle a semé tristesse et désolation en laissant plus de 180 ménages sans abri; 16 personnes ont été blessées dont 10 grièvement. Deux d’entre elles ont été mordues par des serpents.

« C’est en sortant précipitamment de la case dont la toiture était emportée par le vent que j’ai marché sur un objet que je n’ai pu identifier qui, malheureusement, m’a mordue au pied. Des minutes après, j’ai commencé à sentir  une douleur qui progressivement s’est accentuée. J’ai été conduite au dispensaire de Saguipleu où j’ai bénéficié des premiers soins », a expliqué dame Gba Hélène.

La plupart des maisons endommagées l’ont été par des arbres déracinés. Ce sont une cinquantaine de gros arbres : orangers, bananiers, manguiers, palmiers … qui ont été déterrés à Ouléi-Glépleu.

Les églises Uesso-CI, catholique, pentecôte, baptiste…, un bâtiment de trois classes de l’école primaire publique du village construit avec des matériaux provisoires ont été également détruits.

Du coup, plus de 150 élèves demeurent sans salle de classe.

Les greniers du village au nombre de seize,  dont  celui de la coopérative des producteurs de riz qui contenait plus d’une tonne de riz paddy, n’ont pas été épargnés.

A quelques kilomètres du village, 50 plantations de café et cacao ont également été ravagées. Pour la plupart, détruites par de gros arbres déracinés.

En attendant la réfection de leurs maisons, les sinistrés survivent grâce à la solidarité villageoise. Ils reçoivent  des rations de riz, manioc, d’igname …

« Je demande le soutien matériel et financier des uns et aux autres afin d’aider les personnes sinistrées. Pour la construction des habitations. Car, nombre de victimes sont des personnes vulnérables», a indiqué Dion Félix, le chef du village de Ouléi Glépleu.

Pour MM. Gueu Zian Paul, 1er adjoint au chef du village, et Kpan Bernard, son secrétaire général, la réhabilitation du deuxième bâtiment de l’école primaire urge. Car bientôt, ce sera la grande saison des pluies dans la région.

MM. Prosper Oulaï Tiémoko, maire de la commune de Sangouiné, Seu Tia, cadre, et Siki Blon Blaise, député et président du conseil général de Man, se sont, tour à tour, rendus à Ouléi-Glépleu pour exprimer leur compassion aux sinistrés et s’imprégner des réalités sur le terrain. Promesse a, par ailleurs, été faite le président du conseil général de Man de soutenir les personnes dont les maisons ont été détruites à hauteur de 2 millions de Fcfa.

« Une tornade d’une telle violence est la première du genre depuis 60 ans. La toute première tornade, naturellement avec moins de dégâts que celle-ci, a soufflé en 1962. Je m’en souviens, j’étais encore jeune », a dit le chef du village.

Peuplé de plus de 1500 habitants, tous des Dan, Ouléi-Glépleu est situé est dans la commune de Sangouiné,  dans le département de Man. Les populations de cette localité tirent l’essentiel de leurs revenus de la production et la commercialisation du café, du cacao, du riz et  de la banane plantain.

Honoré Droh

Correspondant Régional

 

Read 1531 times Last modified on vendredi, 22 mars 2013 22:26