• Accueil
  • Région
  • San Pedro: Quinze groupements se mettent ensemble pour promouvoir la culture vivrière

San Pedro: Quinze groupements se mettent ensemble pour promouvoir la culture vivrière

lundi, 03 février 2014 16:00

La Coopvis, selon les initiateurs, regroupe une quinzaine de groupements informels de femmes produisant pour la plupart du vivrier.

San Pedro: Quinze groupements se mettent ensemble pour promouvoir la culture vivrière

Ils sont quinze groupements avec quelques producteurs individuels, qui ont décidé de se mettre ensemble pour promouvoir la culture vivrière et lutter contre l’insécurité alimentaire dans la région de San Pedro.

Ils ont décidé de créer une coopérative dénommée Coopérative de vivriers de San Pedro (Coopvis), dont l’assemblée générale constitutive a eu lieu récemment, à la salle de conférence du Conseil café-cacao de San Pedro. C’était sous la présidence du préfet de région, préfet du département de San Pedro, Coulibaly Ousmane, qui était représenté par le Secrétaire général de préfecture, Yokozo Zozoro, du 5ème vice-président du Conseil régional, Oulobo Dénis, représentant le président Donatien Beugré, du 2ème adjoint au maire, Mme Inago Albertine, représentant le maire Clément Nabo et des représentants des structures étatiques d’encadrements des producteurs, à savoir l’Anader... 

Les femmes venues de toute la région de San Pedro ont pris d’assaut la salle de conférence du Conseil café-cacao. La Coopvis, selon les initiateurs, regroupe une quinzaine de groupements informels de femmes produisant pour la plupart du vivrier. Elle s’assigne comme objectif la production, la commercialisation et la transformation des produits vivriers. Elle entend également promouvoir l’agro-pastoral et favoriser la solidarité entre ses membres.

Le représentant du Préfet s’est réjoui de cette initiative et a prodigué des conseils aux membres. « Vous devez rester toujours unis. Prônez la cohésion autour de vous. Nous avons connu des coopératives qui ont été créées avec faste, mais qui n’ont pas donné le résultat escompté du fait de la jalousie, de la mauvaise gestion, des querelles. J’espère que vous n’allez pas emprunter ce mauvais chemin. Tous, à savoir la mairie, le conseil général et la préfecture, sommes prêts à vous accompagner. Nous voulons voir nos marchés inondés de vivriers », a-t-il recommandé.

Cette nouvelle coopérative qui a choisi comme forme juridique, la société coopérative avec conseil d’administration, a élu Mme Pahi Bernardine comme présidente du conseil d’administration et nommé Mme Vahou Christelle, directrice générale. Pour la première année, son besoin en fonds s’élève à environ 27 millions de francs Cfa.

Martial Detchi
Correspondant régional