Révision de la liste électorale: Le préfet d’Alépé sensibilise à Oghlwapo
  • Accueil
  • Région
  • Révision de la liste électorale: Le préfet d’Alépé sensibilise à Oghlwapo

Révision de la liste électorale: Le préfet d’Alépé sensibilise à Oghlwapo

jeudi, 14 juin 2018 19:51
Nanou Benjamin, préfet du département d'Alépé. Nanou Benjamin, préfet du département d'Alépé. Crédits: Boni Amlaman

Nanou Benjamin, préfet du département d’Alépé, a appelé les populations de la sous-préfecture d’Oghlwapo à se faire enrôler lors de la révision de la liste électorale prévue du 18 au 24 juin sur toute l’étendue du territoire national.

C’était le 13 juin, à Domolon et Dabré, les deux quartiers qui forment ladite sous-préfecture, lors d’une tournée de prise de contact et d’information qu’il a initiée. « Faites-vous massivement enrôler pour participer à la vie politique du pays », a insisté l’autorité administrative.

Nanou Benjamin qui a pris fonction à la tête du département d’Alépé en février 2017, a saisi cette occasion pour exhorter les jeunes des cinq sous-préfectures qui composent sa sphère de compétence, à tourner le dos à la violence. « Que notre département connaisse une accalmie car il y a trop de violences qui occasionnent malheureusement des morts. En 15 mois, nous avons enregistré 27 cas de décès », a-t-il déploré.

Il a aussi menacé de faire arrêter tous ceux qui porteront des cercueils lors des inhumations. La raison, cette pratique continue d’endeuiller des familles. Le cas le plus récent est celui de Monga, à 3 km d’Alépé, où trois présumés sorciers désignés par le cercueil d’une défunte, il a y un mois, ont été lynchés à mort. Il leur a également conseillé de mettre définitivement fin à la consommation de la drogue.

A Domolon particulièrement, le représentant de l’État a salué la quiétude au sein de la chefferie du village car, a-t-il poursuivi, l’une des ‘’plaies’’ du département d’Alépé, c’est le bicéphalisme que l’on constate justement à la tête de la chefferie dans de nombreux villages.

Le reprofilage des pistes villageoises pour faciliter l’écoulement des produits agricoles, l’extension du réseau électrique et de l’eau dans les nouveaux quartiers, la délimitation de la frontière du terroir Domolon-Oghlwapo et Dabré-Oghlwapo, la construction de la résidence du sous-préfet sont, entre autres, les préoccupations des populations visitées.

Boni Amlaman
Correspondant régional

Lu 267 fois Dernière modification le jeudi, 14 juin 2018 19:55