• Accueil
  • Région
  • Ramadan (Grand-Bassam)/Imam Moussa Dramé: ‘’Le dialogue interreligieux peut nous permettre de vivre en harmonie’’

Ramadan (Grand-Bassam)/Imam Moussa Dramé: ‘’Le dialogue interreligieux peut nous permettre de vivre en harmonie’’

jeudi, 14 juin 2018 17:02
Ramadan (Grand-Bassam)/Imam Moussa Dramé: ‘’Le dialogue interreligieux peut nous permettre de vivre en harmonie’’ Crédits: DR

Ce jeudi 14 juin 2018, à l’occasion de la célébration de la fête de Ramadan, les fidèles musulmans ont pris d’assaut les mosquées de la première capitale ivoirienne, Grand-Bassam.

L’imam principal de la mosquée Fatima Zahra, Moussa Dramé, dans son sermon, a prôné le dialogue entre les religions en Côte d’Ivoire.

«Nous sommes dans un pays où le taux de croyance est très élevé. C’est Dieu qui a voulu que nous soyons un peuple diversifié et aux croyances multiples. C’est le dialogue interreligieux qui peut nous permettre de vivre en harmonie dans notre pays», a-t-il indiqué.

Profitant de cette tribune, l’imam Moussa Dramé a relevé que cette année est  une année électorale. «Bientôt nous aurons les élections municipales et régionales. Nous les religieux, nous devons nous entendre, rester en prières et rappeler à nos politiciens d’avoir des discours apaisants afin d’éviter à notre pays une autre crise», a-t-il exhorté.

Aussi, il a invité toutes les confessions religieuses à unir leurs prières. «J’en appelle donc à tous les croyants musulmans et chrétiens à prier pour accompagner la classe politique en cette année électorale afin que celle-ci ait lieu et se termine dans de bonnes conditions pour la bonne marche de la Côte d’Ivoire».

Aka Sayé Lazare, président de la Fédération pour la paix universelle et hôte de l’imam Moussa Dramé, a indiqué que la Côte d’Ivoire a besoin de paix. Selon lui, les religieux étant des hommes de paix, ils doivent s’unir et travailler en synergie.

Symphonie Mombohi
Correspondant local

Read 262 times Last modified on jeudi, 14 juin 2018 17:13