• Accueil
  • Région
  • Migration : Des universitaires planchent sur la problématique

Migration : Des universitaires planchent sur la problématique

samedi, 16 juin 2018 19:14

Les étudiants québécois et ivoiriens qui prennent part à ces travaux ont ainsi l’occasion de se forger à la migratologie aux côtés de leurs maîtres.

Migration : Des universitaires planchent sur la problématique

Dans la perspective d’aider à solutionner les questions migratoires, les universités de Cocody et du Québec à Montréal (Uqàm) échangent leurs expertises. Cela dans le cadre d’un séminaire portant sur le thème ‘’migration et développement’’ qui a débuté, le 13 juin au pôle scientifique de l’université Félix Houphouët Boigny à Bingerville.

Deux jours durant, ces universitaires ont planché sur 9 sous-thèmes dont ‘’migration et frontière’’ et ‘’Migration et développement de l’économie de plantation’’. Il s’agit pour ces chercheurs de revisiter la problématique des migrations notamment l’épineux sujet de la migration clandestine.

Pour le maitre de conférences Loba Valeri responsable du groupe de recherche en charge des questions de géographie de la population à l’institut de géographie (Capdev) à l’université de Cocody, cet atelier est une opportunité s’inscrivant dans le cadre de l’université d’été d’étudiants québécois et leurs formateurs venus en Côte d’ivoire s’imprégner des réalités ivoiriennes en la matière.

C’est un séminaire pluridisciplinaire qui enregistrera les interventions de géographes, de sociologues et d’économistes sur cette notion pour laquelle ce pays hôte se situe paradoxalement en troisième position pour le départ vers le bassin méditerranéen, devenu un mouroir de la jeunesse africaine. Et ce, au moment où son économie connait une embellie.

Les recommandations de cette réflexion qui devraient être éditées, aideront certainement les décideurs  à mieux  comprendre ce phénomène, à avoir un regard sur ses enjeux et surtout à savoir comment l’endiguer. Pour le professeur Issiaka Mandé de l’université du Québec qui a communiqué ce premier jour sur le thème ‘’Etat nation et migration’’, ce séminaire est le symbole d’une collaboration réelle qui va vers un partenariat entre les deux institutions.

Les étudiants québécois et ivoiriens qui prennent part à ces travaux ont ainsi l’occasion de se forger à la migratologie aux côtés de leurs maîtres.

Rappelons que ce séminaire a été ouvert par la représentante de la délégation du Québec en Côte d’Ivoire.

MOUHAMED FADIGA

CORRESPONDANT LOCAL

Read 205 times Last modified on samedi, 16 juin 2018 22:26