• Accueil
  • Région
  • Man/Paix et cohésion sociale: Les leaders d'opinions de 9 localités du district des montagnes formés

Man/Paix et cohésion sociale: Les leaders d'opinions de 9 localités du district des montagnes formés

dimanche, 21 avril 2019 15:31
Les leaders d'opinions de 9 localités du district des montagnes  formés. Les leaders d'opinions de 9 localités du district des montagnes formés. Crédits: Saint-Tra Bi

Durant 28 mois, les sous-préfets, les chefs de village, les leaders d'opinions de neuf (9) localités du district des montagnes ont été formés au renforcement de la collaboration entre infrastructures locales de paix et pouvoirs publics pour la cohésion sociale dans les régions du Tonkpi, du Guemon et du Cavally.

Au terme de ce projet dont la cérémonie de clôture a eu lieu le 17 avril, à Man, les participants et responsables de l'Ong Indigo initiatrice du projet, ont salué les acquis dudit projet qui a permis la gestion de plusieurs types de conflits dans les différentes localités.

Selon Thérèse Sanou Kouamé, chef de bureau Indigo de Guiglo, le projet a permis le renforcement de la cohésion sociale dans le district des montagnes. « Durant cette période, ce sont huit (8) comités de paix et d'alerte précoces qui ont été redynamisés et outillés pour inculquer les valeurs de paix et prendre part dans la gestion des conflits dans les différentes localités sélectionnées. Grâce à ce projet, nous avons réussir à créer un climat de confiance entre les populations et les structures locales de paix. Également grâce audit projet, plusieurs conflits dans certaines zones ont été circonscrits. C'est pourquoi, nous souhaitons que les comités de paix continuent de créer ce cadre d'échanges et de dialogue pour que la paix et la cohésion continue de subsister », a-t-elle souhaité.

Plusieurs recommandations ont été faites en vue de pérenniser les acquis. Ce sont, entre autres, le suivi permanent des comités de paix, l'organisation des rencontres de sensibilisation de façon périodique, un appui et un suivi des comités de paix, la mise sur pied d’un fonds pour que les comités de paix continuent de subsister en créant des activités génératrices de revenus, continuer la collaboration entre les pouvoirs publics.

Les sous-préfets et les chefs de villages venus de Man, Guiglo, Gbonne, Bangolo, Kahin, Bagohouo, Pehe, Zouhan-hounien ont été mis en mission pour la pérennisation des acquis de ce projet.

SAINT-TRA BI