• Accueil
  • Région
  • Lakota: La fondation mondiale du cacao offre plus de 14 millions fcfa à 120 écoliers

Lakota: La fondation mondiale du cacao offre plus de 14 millions fcfa à 120 écoliers

samedi, 21 septembre 2013 10:47

Selon la fondation, l'objectif de ce geste c'est d'aider les familles productrices de cacao à scolariser leurs enfants dans de très bonnes conditions d'une part et d’autre part  permettre aux mères de ses enfants bénéficiaires de créer une activité génératrice de revenus.

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Lakota: La fondation mondiale du cacao offre plus de 14 millions fcfa à 120 écoliers

 

Les villages de Kazérébéry et de Adama-Kouamékro  ont servi de cadre les 18 et 19 septembre à une cérémonie de remise d'allocations scolaires. Ce don a été fait  par la fondation mondiale de cacao à 120 écoliers, fils de producteurs de cacao, membres de l'union des coopératives du département de Lakota(UCODEL).Pour un montant total de 14.400.000 cfa, en raison de 120.000f par enfant a indiqué Tehua koffi,manager de cette fondation.

 

Selon la fondation, l'objectif de ce geste c'est d'aider les familles productrices de cacao à scolariser leurs enfants dans de très bonnes conditions d'une part et d’autre part  permettre aux mères de ses enfants bénéficiaires de créer une activité génératrice de revenus.

 

C'est pourquoi,explique-t-il,sur les 120.000f reçus par chacun des enfants,40.000f serviront à payer les frais de scolarité pour une année.Le reste c'est-à-dire sera  investis, par chacune des mères des écoliers, dans une activité génératrice de revens. Et une fois que la mère accepte l'allocation scolaire, elle s'engage par écrit vis-à-vis de l'école à rembourser à son enfant les 80.000f, sous la forme de frais de scolarité sur deux ans.

 

Aussi, s'engage-t-elle également à couvrir tous les frais liés à l'éducation de l'enfant, a précisé Tehua Koffi.

 

Selon lui, l'objectif est de  prévenir ainsi les risques relatifs aux pires formes du travail des enfants. Car, pour  la fondation mondiale du cacao, la place de l'enfant se trouve à l'école et non dans les plantations et dans la rue.

 

Ces femmes seront encadrées par les agents de l'Anader dans les activités qu'elles vont entreprendre. Koné Aboubacar, secrétaire général de l'Ucodel, après voir exprimé toute sa gratitude à la fondation mondiale du cacao pour cette bouffée d'oxygène à ses membres pour cette rentrée scolaire a révélé : « C'est grâce à cette institution internationale que six écoles de trois classes chacune avec bureau du directeur viennent d'être construites par Nestlé dans les villages de Goboué, Gbahiri,Kazérébéry,Adama-Kouamékro,Gragbadagolilié et à Gnakpalilié ».

 

Le secrétaire de l’union des coopératives a souligné que l'Ucodel a commercialisé 8.000t de cacao dont 4.000 cette année. Il a invité les producteurs membres de l'union à faire sienne la qualité de leur cacao.

 

Le porte-parole des enfants et les mères ont respectivement  promis de bien travailler en classe et de bien gérer l'argent reçu. Les sous-préfet de Goudouko et de Niambézaria Coulibaly Yaya et Mme Dadi née Lago Félicité  après avoir félicité Ucodel et remercié le donnateur,ont demandé surtout aux mères de faire fructifier le fonds perçu afin de permettre à d'autres personnes recevoir.

 

Soumaïla Bakayoko

Correspondant régional