• Accueil
  • Région
  • Korhogo-Ouangolodougou/Intégration sous-régionale: Vers des postes de contrôle juxtaposés

Korhogo-Ouangolodougou/Intégration sous-régionale: Vers des postes de contrôle juxtaposés

lundi, 15 avril 2019 18:39
Korhogo-Ouangolodougou/Intégration sous-régionale: Vers des postes de contrôle juxtaposés Crédits: DR

Des infrastructures construites à la frontière terrestre de deux Etats de l’Uemoa et les postes de contrôle juxtaposés (Pcj) s’inscrivent dans le programme régional de facilitation du transit routier de la commission de la Cedeao.

C’est justement pour harmoniser les points de vue et avoir des infrastructures qui vont satisfaire les préoccupations de toutes les parties prenantes qu’un atelier dit de validation des rapports d’études d’avant-projet sommaire (Aps) et d’impact environnemental et social (Eies) des postes de contrôle juxtaposés de Zegoua, frontière Mali-Côte d’Ivoire et Laleraba, frontière Côte d’Ivoire-Burkina Faso, s’est tenu, du 12 au 15 avril, à Korhogo et Ouangolodougou. Il s’agit de passer à la phase pratique de l’intégration sous-régionale par la facilitation des échanges entre les différents Etats, avec un gain de temps pour les usagers et la lutte efficace contre la fraude.

«Les attentes sont très fortes au niveau des hautes autorités de nos pays et des acteurs. Les postes de contrôle juxtaposés sont des infrastructures très complexes, avec beaucoup d’acteurs et de parties prenantes. Cet atelier a permis de donner des orientations et des directives en vue d’atteindre les objectifs fixés », fait savoir Mahama Sanoussi Hamadou, directeur des infrastructures de la commission de l’Uemoa.

Scanning Systems, concessionnaire de la commission de l’Uemoa a, par la voix du conseiller du président directeur général, Jonas Lago, présenté, par le truchement d’un cabinet d’études, les rapports provisoires portant sur le concept, le schéma général, la fonctionnalité et l’étude architecturale des postes de contrôle juxtaposés. Cette présentation a été suivie d’échanges, de propositions d’aménagement et d’amélioration des études.

Etaient présents à l’atelier, les experts des ministères des Transports, des Infrastructures et de l’Administration des douanes de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Burkina Faso.

La séance a été présidée par le président de l’Observatoire de la fluidité des transports, Coulibaly Adama Nibi Zana.

Emmanuel Kouassi
Infos organisateurs