• Accueil
  • Région
  • Indépendance de la Côte d'Ivoire : La Sous-préfecture d’Angoda fait "revivre la traite négrière"

Indépendance de la Côte d'Ivoire : La Sous-préfecture d’Angoda fait "revivre la traite négrière"

vendredi, 10 août 2018 18:18
Indépendance de la Côte d'Ivoire : La Sous-préfecture d’Angoda fait "revivre la traite négrière" Crédits: DR

Avant ce défilé, le sous-préfet, M. Blé Kpan Jonas, a exhorté les populations à vivre ensemble dans la paix et la tolérance. Il a invité tout particulièrement les jeunes et les femmes à s'approprier les actions de développement, et à oeuvrer tous dans la consolidation des acquis.

Indépendance de la Côte d'Ivoire : La Sous-préfecture d’Angoda fait "revivre la traite négrière"

Le 58è anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire a été célébré le mardi 7 aout dernier sur le l'ensemble du territoire, et dans les représentations diplomatiques du pays.

Dans la sous-préfecture d'Angoda, département de Toumodi, c'est le village de Koffi-Diékro a accueilli la cérémonie officielle de commémorant cet événement.

En présence du Sous-Préfet d'Angoda, Blé Kpan Jonas, des élus, cadres et des chefs traditionnelles de la région, les populations venues des 14 villages que compte cette sous-préfecture ont célébré avec faste les 58 ans du pays.

Elles ont offert un défilé grandeur-nature retraçant l'histoire de la Côte d'Ivoire, et de l'Afrique en général.

Les populations ont, à travers ce défilé, fait revivre la traite negrière, la colonisation, tout en exposant les particularités de la région.

Avant ce défilé, le sous-préfet, M. Blé Kpan Jonas, a exhorté les populations à vivre ensemble dans la paix et la tolérance. Il a invité tout particulièrement les jeunes et les femmes à s'approprier les actions de développement, et à oeuvrer tous dans la consolidation des acquis.

Les villageois de Ketekre Bonikro de Gbakroukro, KonanKokorékro,de Koffi-Diékro, et autres, sont sorties très nombreuses pour marquer cet événement d'une pierre blanche.

Pour rappel, le village de Koffi-Diékro a célébré le samedi 4 aout dernier, ses infrastructures socio-éducatives. Ce village d'environ 2000 âmes fêtait l'acquisition de son château d'eau, d'une école primaire et de logements pour enseignants.

 

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 255 times Last modified on vendredi, 10 août 2018 18:28