• Accueil
  • Région
  • Grand-Lahou: Les populations s’approprient le développement local

Grand-Lahou: Les populations s’approprient le développement local

mardi, 25 juin 2019 13:19
Diplômes en main, les récipiendaires ont posé avec les autorités départementales. Diplômes en main, les récipiendaires ont posé avec les autorités départementales. Crédits: DR

A l’initiative du maire Gnangni Daniel, le conseil municipal de Grand-Lahou a organisé du 21 au 22 juin, au lycée professionnel de ladite ville, un séminaire de formation pour faire le diagnostic du développement socio-économique de la commune. Avec un  thème évocateur : « Axes et perspectives de développement de la commune de Grand-Lahou ».

200 personnes issues de différentes couches socio-professionnelles y ont pris part. Les maires de Jacqueville, Joachim Beugré, de Taabo, M’Gom Allassan et de Toulépleu, Denis Kah Zion, ont apporté leur soutien à leur collègue de Grand-Lahou.

Gnangni Daniel a, à cet effet, sollicité l’implication de tous dans le développement communal. En vue d’accéder à un développement harmonieux et durable.

Pour lui, ce séminaire vise à promouvoir le développement participatif, à identifier les priorités des populations, à renforcer la cohésion sociale, à prôner l’unité, à mieux s’organiser pour travailler d’arrache-pied et à contribuer à la salubrité urbaine pour rendre la ville propre en vue d’attirer les investisseurs.

Le secrétaire général de préfecture, Koné Tamkoly Benoît, représentant le préfet du département Bamba Souleymane, président de ce séminaire, a loué cette initiative. « Le développement communal, a-t-il souligné, doit être une œuvre collégiale fondée sur le management participatif. »

A l’ouverture, deux conférences ont été animées par des experts. Les participants ont été instruits sur les thèmes : « Le développement participatif et de proximité pour le bien-être socio-économique durable des populations » et « Défis et perspectives de la décentralisation en Côte d’Ivoire ».

Neuf thématiques sur les différents secteurs de développement (éducation, santé, infrastructures, environnement, administration, sécurité, etc.) ont fait l’objet de réflexions à travers des ateliers.

Des recommandations faites, selon le rapporteur général, Tobla Bogui, la construction de salles de classe, l’équipement de centres de santé, la modernisation du transport, l’amélioration du réseau électrique et la digitalisation des services de la mairie, occupent le haut de la plate-forme.

Emmanuel Kouassi