• Accueil
  • Région
  • Gagnoa : Le budget primitif 2014 de la mairie de Gagnoa voté à 700 millions FCFA

Gagnoa : Le budget primitif 2014 de la mairie de Gagnoa voté à 700 millions FCFA

lundi, 28 octobre 2013 11:35

Gagnoa : Le budget primitif 2014 de la mairie de Gagnoa voté à 700 millions FCFA

Le budget primitif 2014 de la mairie de Gagnoa a été voté, jeudi, à hauteur de 700 millions de FCFA, lors de la deuxième session ordinaire du conseil municipal.

Selon le maire Médji Bamba, ce budget est en hausse par rapport à 2013 et s'élève à un peu plus de 748 millions de FCFA. Dans le volet investissement, l’accent sera mis sur l’électrification des quartiers de la commune, l’ouverture des voies d’accès entre les différents quartiers et leur entretien.

L’enveloppe globale des investissements est de 109 millions de FCFA. De cette enveloppe, 43 millions seront alloués aux travaux et investissements, quand les transferts seront fixés à 80 millions de FCFA.

« Toutes ces enveloppes seront consacrées à l’électrification et à l’ouverture des voies », a fait savoir le maire qui affirme que la municipalité se battra pour améliorer les recettes municipales, afin de travailler à l’atteinte de ses ambitions.

Pour ce faire, le maire a décidé de se séparer des agents municipaux collecteurs qui rament à contre courant de sa volonté de travailler pour Gagnoa, et qui ont commis des détournements, pour faire prendre conscience aux uns et aux autres que chacun, à son poste, doit œuvrer pour le bonheur des Gagnolais. Toute chose qui passe par une politique ambitieuse de construction d’infrastructures socio-économiques, écoles, routes, adduction en eau potable des quartiers et leur électrification.

En outre, le premier magistrat de la commune a prévu un fonds de garantie de 20 millions de FCFA dans le budget primitif 2014, pour permettre aux jeunes de sa commune d’avoir accès à des prêts bancaires qui vont leur permettre d’initier des activités génératrices de revenus et sortir de l’oisiveté.

« Nous n’allons pas donner de l’argent à des jeunes qui vont prendre pour aller se chercher sous d’autres cieux en Occident notamment, comme on le dit communément dans le langage populaire », a-t-il averti.

AIP