Ferkessédougou/Éducation: 1500 élèves à l’assaut du Baccalauréat
  • Accueil
  • Région
  • Ferkessédougou/Éducation: 1500 élèves à l’assaut du Baccalauréat

Ferkessédougou/Éducation: 1500 élèves à l’assaut du Baccalauréat

mardi, 03 juillet 2018 10:48
Ferkessédougou/Éducation: 1500 élèves à l’assaut du Baccalauréat Crédits: COULIBALY PÈ

Les examens du Baccalauréat ont débuté le lundi 2 juillet dans la Drenet de Ferkessédougou. 1500 élèves des classes de Terminale et candidats libres se sont retrouvés dans les trois centres des départements de Ferkessédougou et de Ouangolodougou.

Pour la première journée, les candidats ont eu accès aux salles de composition juste après une fouille systématique à l’entrée du centre du lycée moderne de Ferkessédougou.

Expliquant cette fouille des candidats, M. Kouassi Niangoran, président du jury dit appliquer les mesures arrêtées par le ministère en charge de l’Éducation nationale en vue de lutter contre la tricherie via le téléphone portable, et favoriser la transparence de ces examens.

Venue donner les dernières consignes, Mme N′Goran Péné Antoinette, directrice régionale de l’Éducation nationale et l’Enseignement technique, s’est félicitée de la grande mobilisation de tous les acteurs de l’éducation, gage du bon déroulement de ces examens.

Au lycée moderne de Ferkessédougou où elle a procédé au lancement des compositions, la représentante de Kandia Kamissoko Camara dans la région du Tchologo a exhorté à la vigilance. Elle a également informé ses collaborateurs des innovations apportées par la Deco au niveau des copies d’examen. Sur celles-ci ne figurent ni les noms des candidats ni la date et le lieu de naissance au niveau de l’entête. Ceux-ci ne devraient reporter que des numéros identifiants.

Représentant le préfet du département de Ferkessédougou, M. Séraphin Kouadio, secrétaire général 1 de préfecture, a rappelé au respect des consignes données par le ministère. Il a également encouragé les surveillants à faire barrage à la tricherie qui décrédibilise nos diplômes.

Aux candidats, dira-t-il, «ces épreuves constituent le résumé de tout ce que vous avez appris. On n’inventera rien. Il vous faut surmonter toutes les difficultés lors de cette session». Et d’ajouter: «la tricherie n’apporte rien. Concentrez-vous car c’est un sujet de mémoire, un examen de mémoire. Donc cela concerne tout ce que vous avez appris depuis le début de l’année», a-t-il conseillé.

Notons que pour la première journée, les candidats ont abordé l’épreuve de Français le matin et celle d’Histoire-Géographie l’après-midi.

COULIBALY PÈ
Correspondant régional

Lu 330 fois Dernière modification le mardi, 03 juillet 2018 11:48