• Accueil
  • Région
  • Divo: Les députés expliquent les lois votées aux populations du canton Abohiri

Divo: Les députés expliquent les lois votées aux populations du canton Abohiri

mercredi, 05 février 2014 12:10

S'agissant de la loi sur le mariage, le député a fait savoir que l'homme et la femme ont désormais le même droit. Et que la femme ne doit pas être battue  et n'est pas l'esclave de l'homme.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Divo: Les députés expliquent les lois votées aux populations du canton Abohiri

« Chers parents du canton Abohiri, revalorisez vos terres. Ne les vendez pas, mais faites les louer par les demandeurs ». C'est le message lancé par les députés de Divo sous-préfecture N'guessan Denis et Kédi Zabé le samedi aux populations des 18 villages du canton Abohiri à la maison du parti de Nébo.

Au cours de cette réunion d'explications des lois  adoptées par l'Assemblée Nationale, le député N'guessan Denis a dit, concernant la nationalité: « Nous n'avons pas bradé la nationalité. Parce qu'il est inadmissible  de voir en Côte d'Ivoire des ivoiriens sans papier, des apatrides. Les étrangers eux, ils doivent s'adresser à leurs différents consulats » .

S'agissant de la loi sur le mariage, le député a fait savoir que l'homme et la femme ont désormais le même droit. Et que la femme ne doit pas être battue  et n'est pas l'esclave de l'homme. Il a surtout exhorté les populations à scolariser les jeunes filles et à établir des actes de naissance de leurs enfants. Car, fait savoir N'guessan Denis, même les animaux ont des papiers de nos jours.

Concernant la loi sur le foncier rural, le député de Divo sous-préfecture a invité les populations du canton Abohiri à faire immatriculer leurs terres: «Si tu n'as pas immatriculé ta terre d'ici 2023, elle devient la propriété de l'Etat » a-t-il averti.  

Expliquant les raisons du prolongement du délai d'immatriculation des terres par le gouvernement, il a indiqué que sur 306 certificats fonciers qui ont été délivrés sur une estimation de 750.000 personnes, ce sont seulement 2 qui ont été immatriculés et 24 sont attente.

Quant à Dakouri Gnahoua, Chef du cadastre à la  direction régionale de l'agriculture de Divo, il a souligné que c'est le certificat foncier et le titre foncier qui prouvent que l'on est propriétaire terrien en Côte d'Ivoire. Avant d'expliquer la procédure d'obtention de ces deux pièces et les avantages y afférents.

Soumaïla Bakayoko

Correspondant régional