• Accueil
  • Région
  • Divo: 35 cas de grossesse enregistrés dans les lycées et collèges au premier trimestre

Divo: 35 cas de grossesse enregistrés dans les lycées et collèges au premier trimestre

jeudi, 12 décembre 2013 10:10

" Pour ce premier trimestre, mes services ont enregistré officiellement 35 cas de grossesse dans les lycées et collèges de Divo. Au niveau de infections sexuellement transmissibles (Ist) 55 filles et 3 garçons dépistés" a révélé le médecin du service de santé scolaire et universitaire de Divo, Dr N'cho.

Divo: 35 cas de grossesse enregistrés dans les lycées et collèges au premier trimestre

Le premier trimestre de l'année scolaire 2013-2014 a pris fin le vendredi dernier. L'heure est actuellement au bilan. Pour cette année scolaire, malgré les sensibilisations, les grossesses des filles  dans les collèges et lycées de Divo inquiètent parents et personnel éducatif de la région.

Pour Dr N'cho Justin, médecin chef du service de santé scolaire et universitaire de Divo (SSSU), la situation est alarmante. Et pour cause:" Pour ce premier trimestre, mes services ont enregistré officiellement 35 cas de grossesse dans les lycées et collèges de Divo. Au niveau de infections sexuellement transmissibles (Ist) 55 filles et 3 garçons dépistés" a révélé le médecin.

Il a indiqué que la plupart des élèves en grossesse sont du premier cycle. Et que les auteurs sont généralement des élèves, des fonctionnaires, des apprentis, des hommes exerçant un métier dans le secteur informel. Dr N'cho Justin  parlant des cas de Ist dépistés dans les établissements scolaires de Divo, indique que ce petit échantillon montre  que les femmes  sont les plus infectées en matière de VIH/ SIDA et les plus exposées aux maladies sexuellement transmissibles parce que leurs sexes sont fragiles soutient-il.

Pour éviter ces maladies et les grossesses, il conseille aux filles et garçons de se protéger  pendant les rapports sexuels avec leurs partenaires.  Et qu'au cours  des visites systématiques, les agents de son service ont eu à sensibiliser les élèves sur les avantages de l'utilisation des préservatifs et des contraceptifs pour les filles afin d'éviter les grossesses précoces à l'école.

Il fait remarquer avec amertume que les filles ne sont pas réceptives à toutes ces campagnes de sensibilisation menées dans les lycées et collèges de Divo. Bien qu'elles viennent se ravitailler gratuitement en préservatifs au service de santé scolaire et universitaire de Divo.

Le médecin chef du service de santé scolaire et universitaire de Divo invite les parents d'élèves à s'impliquer dans la campagne de lutte contre les grossesses en milieu scolaire menée par le ministère de l'éducation nationale et de l'enseignement technique.

Soumaïla Bakayoko

Correspondant régional