• Accueil
  • Région
  • Dimbokro: La Fondation d'Augustin réhabilite le centre de documentation et d’information du lycée

Dimbokro: La Fondation d'Augustin réhabilite le centre de documentation et d’information du lycée

samedi, 13 avril 2019 18:24

La présidente de la Fondation d'Augustin, Mme Sylvie Tanoh, épouse de l’ex- ministre Thierry Tanoh, s’intéresse au lycée moderne de Dimbokro.


Son beau-père, feu Augustin Kouadio Tanoh, dont la Fondation qu’elle dirige porte le prénom, a été le 2e proviseur de cet établissement, le premier proviseur noir de 1970 à 1972.

C’est pour rendre un hommage à cet homme empreint d’humaniste, selon sa fille Aye Laure Tanoh, que la Fondation d'Augustin a décidé de réhabiliter le centre de documentation et d’information et de l'équiper. La cérémonie de remise de clés s’est déroulée, le 11 avril.

Et ce, en présence de la veuve d’Augustin Kouadio Tanoh, mère de l’ex-ministre Thierry Tanoh, et de plusieurs membres de la famille ainsi que des membres de la communauté éducative de Dimbokro, tout comme des autorités administratives et politiques de la localité.

Sylvie Tanoh, présidente de la Fondation d'Augustin, dira que le centre de documentation et d’information, a été retenu pour permettre aux élèves d'approfondir leurs connaissances afin de progresser dans leurs études.

Elle a annoncé la construction d’un terrain de sport avec vestiaires dans les jours à venir. Lydie Brou, directrice de la promotion de la lecture et des bibliothèques scolaires a souligné qu’aujourd’hui, les enfants ont des lacunes en lecture.

 C’est donc pour cela que le ministère leur a recommandé grâce au projet : "une école, une bibliothèque", de susciter la lecture chez les élèves à travers l’installation des bibliothèques. Elle salue la vision de la fondation qui est en phase avec celle du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Elle a souhaité que les élèves s’approprient cette bibliothèque, tout comme leurs enseignants. Yao Ira, au nom des 5000 élèves du lycée, a souligné que le geste est salutaire. Le sous-préfet de Dimbokro, Zago Serges, espère que la fréquentation de ce lieu du savoir va améliorer les résultats scolaires au sein de cet établissement.

Quant à Thierry Tanoh, il a fait remarquer à tous, principalement aux élèves, que seul le travail paye. Il a encouragé donc ceux-ci à travailler, à fréquenter cette bibliothèque, afin qu’ils puissent prendre la relève demain et pouvoir assurer le développement de la Côte d’Ivoire.

Edgar Yeboue