• Accueil
  • Région
  • Culture de l’excellence : L'Orphelinat de Garçons de Bingerville cité en exemple pour son encadrement

Culture de l’excellence : L'Orphelinat de Garçons de Bingerville cité en exemple pour son encadrement

mardi, 12 juin 2018 09:26

La centaine des travailleurs sociaux qui y travaillent créent un lien filial avec les enfants.

Culture de l’excellence : L'Orphelinat de Garçons de Bingerville cité en exemple pour son encadrement

Les meilleurs élèves de  l’orphelinat de  garçons de Bingerville ainsi que les meilleurs membres du personnel d’encadrement ont vu  leurs efforts récompensés. Le 09 juin 2018, à la faveur d’une cérémonie d’excellence,  la Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité  (Mfpes) a récompensé 65 enfants dont 12 excellents et reconnus le mérite de six (6) travailleurs.

Au nombre des récipiendaires, l’enfant  Agré Agré Louis Registre,  six (6) ans à lui seul  raflé quatre prix. Prix du meilleur élève du CP1, prix du meilleur élève en mathématique, prix du meilleur élève en orthographe et prix de l’enfant le plus propre. Au niveau du personnel d’encadrement, deux (2) agents sur la centaine que compte l’établissement ont vu leur ardeur au travail reconnu et récompensée.

En effet, depuis plusieurs années, l’orphelinat Garçons de Bingerville enregistre de bons résultats scolaires surtout lors des examens à grand tirage dont le Certificat d’Etude Primaire Elémentaire (CEPE). L’institution compte 100% d’amis presque tous les ans. Pour maintenir ce cap, le directeur de l’Orphelinat, sous le leadership de la Ministre Mariatou Koné,  met tout  en œuvre pour améliorer davantage les conditions d’étude  des pensionnaires.

Cela se traduit dans les faits par la création d’un cadre familial et  propre pour  le bien-être physique et psychologique des pensionnaires. Dans cet orphelinat bâti sur un site de près de 4 ha, vous n’y verrez aucun bout de papiers trainé. Les gazons bien taillés, des enfants appelant les travailleurs ‘’Papa’’ ou ‘’Maman’’, un lien filial fort qu’ils n’ont pas eu la chance d’avoir avant leur arrivée.

Egalement l’on découvre que les encadreurs ont inculqué aux 250 pensionnaires de l’orphelinat, des valeurs de partage, de respect des personnes, des institutions et de l’environnement, la propreté, le goût de l’effort. La centaine des travailleurs sociaux qui y travaillent créent un lien filial avec les enfants. Ils leur apprennent  à étudier, à se tenir à table, à ranger leur lit au réveil et  les implique dans certaines tâches communes afin de développer en eux  l’esprit du vivre ensemble.

En outre, les enfants mènent des activités extrascolaires telles que l’élevage, la culture hors-sol.  Ils ont aussi des ateliers de création… Contribuant à leurs excellents résultats. L’orphelinat de  garçons de Bingerville compte aussi des  enfants dont les parents sont encore en vie mais qui éprouvent des difficultés à  s’en occuper.  Tous vivent en harmonie, en attendant de grandir et devenir comme ‘’papa’’ Kalili Sahili, un ancien pensionnaire de 1959, devenu opérateur économique et parrain des pensionnaires de cet orphelinat.

En charge de la protection des enfants, la Ministre Mariatou Koné, multiplie les actions et plaidoyers pour le bien être des enfants. Elle a actionné dès sa prise de fonction, le processus de mise en œuvre de la politique nationale de protection des enfants conformément à la vision du Président Alassane Ouattara qui a fait de la question de la protection des enfants et du bien être des familles,  une des priorités de l’action gouvernementale.

Notons que la réouverture du centre éducatif de la zone 4 c pour enfants caractériels longtemps resté en berne est également à mettre à son actif.

Source : Mfpes

 

 

 

 

 

 

Read 243 times Last modified on mardi, 12 juin 2018 09:59