CEPE: 2967 candidats du Bafing à l’assaut des lycées et collèges
  • Accueil
  • Région
  • CEPE: 2967 candidats du Bafing à l’assaut des lycées et collèges

CEPE: 2967 candidats du Bafing à l’assaut des lycées et collèges

mardi, 05 juin 2018 14:01
CEPE: 2967 candidats du Bafing à l’assaut des lycées et collèges Crédits: YAHAYA KARAMOKO

Le top départ des examens à grand tirage a été donné ce mardi 5 juin 2018, sur toute l'étendue du territoire national. Cette année, dans la région du Bafing, ce sont 2 967 candidats dont 1 210 filles (40,78%), répartis dans dix (10) centres qui frappent aux portes des lycées et collèges de Côte d’Ivoire.

À Touba, chef-lieu de région, la salle A du groupe scolaire Dougouba 1 et 2 non loin de la mosquée centrale, a abrité le lancement officiel des épreuves écrites du certificat d'études primaires élémentaires (Cepe) et du concours d’entrée en sixième. Ce, en présence d’Issouf Doumbouya, Directeur régional de l'Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle (Drenet-Fp), d’Amari Alexis, Inspecteur de l'enseignement préscolaire et primaire (Iepp) de Touba.

Diahoré Zabaré Pierre Vianney, Secrétaire général 2 de la préfecture, a représenté à l’occasion, le préfet de région, préfet du département de Touba, Benoît Kouakou Yao.

Le Directeur régional de l’Éducation nationale a, pour la circonstance, demandé aux acteurs notamment, les surveillants et les différents membres du secrétariat à s’atteler à mettre en exécution les instructions de la ministre Kandia Camara. «Il faut vous conformer aux instructions de Mme la ministre. Il ne faut pas perturber les enfants car nous voulons des résultats propres», a-t-il déclaré.

Abondant dans son sens, le Secrétaire général 2, Diahoré Zarabé Pierre Vianney, a exhorté les surveillants au strict respect des consignes officielles avant d'inviter les élèves à se faire confiance. «Il faut laisser les enfants travailler en toute quiétude afin que nous ayons de meilleurs résultats. À vous les candidats, ayez confiance en vous. Les sujets proposés sont forcément composés en fonction de ce que vous avez vu en classe. Il n'y a donc pas de raison d'avoir peur. Bonne chance à tous», les a-t-il exhortés.

Les épreuves se déroulent dans le calme sous le regard vigilant des forces de sécurité.

YAHAYA KARAMOKO
CORRESPONDANT REGIONAL

 

Lu 230 fois Dernière modification le mardi, 05 juin 2018 14:37