• Accueil
  • Région
  • Bingerville/Sécurité: Deux pick-ups et cinq motos remis à la police municipale

Bingerville/Sécurité: Deux pick-ups et cinq motos remis à la police municipale

vendredi, 12 avril 2019 19:03
Bingerville/Sécurité: Deux pick-ups et cinq motos remis à la police municipale Crédits: DR

Afin de leur permettre d'apporter un soutien efficient aux forces régaliennes de sécurité, la mairie a équipé la police municipale.

La cérémonie de présentation du bilan des 100 premiers jours de fonctionnement de la nouvelle équipe municipale a servi d'opportunité pour cette remise d'équipements. C'était ce vendredi 12 avril à Bingerville.

Deux pick-ups et cinq motos estampillés ''Police municipale de Bingerville'', des tasers, des talkies walkies, des matraques... ont été remis à ces forces de proximité par le député-maire Issouf Doumbia.

Ce don dont le montant n'a pas été révélé devrait accroître la mobilité et l'efficacité de ces agents, selon le maire. Rappelons que ces derniers avaient auparavant bénéficié également de nouvelles tenues d'uniforme.

Dans le même souci d'aider à la sécurisation des populations, le premier magistrat qui vient récemment de faire poser de nouveaux panneaux de signalisation routière, a déclaré que son équipe et lui feront davantage pour assurer la quiétude à leurs administrés. Et c'est dans cette veine qu'il a annoncé pour bientôt l'implantation dans des rues, de caméras de surveillance. Et ce, ''afin d'encourager aussi les investisseurs et autres opérateurs économiques à participer massivement à l'essor de Bingerville''.

Outre le volet sécuritaire, le foncier a également été évoqué lors de cette présentation du bilan en question. Avec notamment, une bonne nouvelle pour les agents de la Rti. En effet ces derniers en litige foncier avec le maire sortant, ont été rétablis dans leur droit. Cela, par la rétrocession à eux, d'un terrain d'une superficie de 30 ha, en cours de viabilisation par l'actuel maire.

À ce sujet d'ailleurs, notre confrère Alvor Assa a dit merci aux nouvelles autorités communales, pour leur implication dans l'heureux dénouement dudit litige, vieux de plus d'une dizaine d'années.

Rappelons qu'Anoh Bédia Osvald sous-préfet de la circonscription, les chefs de services, de villages et de communautés ont également pris part à cette cérémonie.

ML