• Accueil
  • Région
  • Arts et culture: Le Fenacmis s'installe définitivement à Bouaké

Arts et culture: Le Fenacmis s'installe définitivement à Bouaké

jeudi, 26 juillet 2018 19:06
Arts et culture: Le Fenacmis s'installe définitivement à Bouaké Crédits: DR

Au terme de l'édition du Festival national des arts et de la culture en milieu scolaire (Fenacmis) qui a eu lieu l’année dernière, Nicoals Djibo, maire de Bouaké, avait plaidé pour le maintien de ce festival dans sa circonscription. C'est chose faite.

En présence de plusieurs ministres, la commune de Bouaké représentée par la 6e  adjointe au maire, Mme Koroutum Diomandé, a signé un accord de siège avec le Fenacmis. À partir de cette 7e édition qui se déroule autour du thème: «Civisme et engagement de tous pour une éducation de qualité», ce festival se tiendra à Bouaké désormais.

Avant, il avait lieu tous les deux ans de façon tournante. Avec cette signature d’accord de siège, le Fenacmis a déposé définitivement ses valises à Bouaké. Cet accord de siège a été parafé à l'occasion du lancement de la 7e édition qui a eu lieu le  23 juillet, au Palais du carnaval de Bouaké.

Placée sous le haut patronage de la Première dame, Dominique Ouattara, cette édition co-présidée par la ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara et de Maurice Kouakou Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie, a vu la présence de plusieurs ministres et personnalités.

Selon Fossou Francis, commissaire général du festival, au total 1126 acteurs venus de l'ensemble des directions régionales prennent part à cette rencontre. Ils vont s’affronter dans des disciplines comme le théâtre, la poésie, la danse, le chant-chorale, la cuisine. Les compétitions ont lieu de jour comme de nuit durant les quatre jours que va durer ce festival.

Le coordonnateur général du festival, par ailleurs directeur de la vie scolaire, Effimbra Kouakou Nicolas, est revenu sur l'objectif dudit festival. «Encore une fois, merci de soutenir les phases finales de ce festival qui consacre la créativité, l'ingéniosité, l'innovation, l'expression du potentiel entrepreneurial artistique, culturel et numérique des élèves de notre cher pays», a relevé Effimbra Nicolas.

«Le Fenacmis porte cette conviction que notre école doit s'inscrire dans une vision de construction de la citoyenneté chez l'enfant, et devenir par ce fait un puissant catalyseur de la promotion et de la consolidation des valeurs de paix, de fraternité, de cohésion, d'union, de discipline, de travail, valeurs fondatrices de notre nation», a-t-il poursuivi.

Le ministre Maurice Kouakou Bandaman s'est appesanti sur la symbolique de cette rencontre qui intègre arts, culture et éducation des jeunes. «Les arts et la culture sont les aliments principiels, structurels et structurants de l'homme», a relevé le ministre.

Pour clore les allocutions, la ministre Kandia Camara a indiqué que «l'école est et doit demeurer le terreau fertile du vivre ensemble». Aussi a-t-elle regretté et dénoncé la montée de l'indiscipline dans notre société.

CHARLES KAZONY
CORRESPONDANT REGIONAL

Read 256 times Last modified on jeudi, 26 juillet 2018 19:19