Après le décès d’un membre du Raci à Korhogo: Accusé, le secrétaire départemental du Rjr réagit
  • Accueil
  • Région
  • Après le décès d’un membre du Raci à Korhogo: Accusé, le secrétaire départemental du Rjr réagit

Après le décès d’un membre du Raci à Korhogo: Accusé, le secrétaire départemental du Rjr réagit

samedi, 14 juillet 2018 17:27
Après le décès d’un membre du Raci à Korhogo: Accusé, le secrétaire départemental du Rjr réagit Crédits: DR

Le Raci (Réseau des amis pour la Côte d’Ivoire) a décidé d’organiser, samedi dernier, au quartier Hollande de Korhogo, une assemblée générale. Cette assemblée générale se terminera dans le sang.

En effet, à peine les chaises installées qu’une horde de jeunes surexcités et munis d’armes blanches s’en sont pris à tous ceux qui étaient présents sur les lieux de la manifestation. Pire, l’étudiant Soro Kognon est mortellement poignardé.

Soro Kanigui Mamadou, président du Raci, dans son intervention concernant cette affaire porte des accusations contre Zélégnon Gédéon, secrétaire départemental  du Rjr (Rassemblement des jeunes républicains) de Korhogo comme étant l’instigateur.

Des accusations que ne sauraient endosser, le secrétaire départemental du Rjr qui a organisé une conférence de presse, lundi dernier, au siège du Rdr (Rassemblement des républicains) de la capitale du Poro, pour dire sa part de vérité. Mais surtout pour annoncer qu’il a décidé de porter plainte. «Ayant confiance en notre système judiciaire et vu la gravité des allégations à mon encontre, j’ai décidé de porter plainte contre mes accusateurs», a-t-il annoncé. «Je mets au défi l’honorable Soro Kanigui Mamadou d’apporter les preuves que je suis l’auteur de cette barbarie sans nom», a-t-il regretté.

Il a déploré le fait qu’il y a eu beaucoup de contradictions sur les annonces qui ont été faites sur les réseaux sociaux par les membres du Raci. «Au moment où ils disent qu’ils m’ont vu sur les lieux des évènements, j’étais au moment des faits à Konoroba, où je prenais part à une cérémonie de remise d’une ambulance, don du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Comment est-ce possible ?», s’est-il interrogé.

Aussi, il a relevé que les membres du Raci ont avoué dans un premier temps que les meneurs étaient encagoulés. «Alors dans ce cas, comment ont-ils pu identifier les fauteurs de troubles ?», s’est-il encore interrogé. D’ailleurs, dira-t-il, «s’étant rendu compte de leurs propres contradictions, ils sont revenus pour dire que ces personnes qui les ont attaqués n’étaient pas encagoulées». Et de se poser cette autre question. «A qui profite ce crime crapuleux ?».

Pour le secrétaire départemental du Rjr de Korhogo, connaissant le passé récent de Soro Kanigui Mamadou et lorsqu’il scrute de prêt la situation, il se demande bien, si le président du Raci et ses proches ne chercheraient-ils pas à tirer profiter de l’assassinat  de ce jeune homme. «Vu mon éducation, les principes de ma religion et les idéaux de mon parti, à savoir le respect de la vie humaine et le vivre ensemble que j’ai épousés corps et âme, je ne saurais être impliqué ni de près ni de loin à un crime d’une telle barbarie, d’un autre âge», a-t-il conclu.

CHARLES KAZONY
CORRESPONDANT REGIONAL

Lu 324 fois Dernière modification le samedi, 14 juillet 2018 17:49