• Accueil
  • Région
  • Alépé/Polio: Elle refuse de faire vacciner son enfant et déchire le tee-shirt de l’agent vaccinateur

Alépé/Polio: Elle refuse de faire vacciner son enfant et déchire le tee-shirt de l’agent vaccinateur

dimanche, 27 octobre 2013 12:32

Pour le 3e passage de la campagne de vaccination contre cette maladie qui a démarré le 25 octobre, une dame qui a refusé de décliner son identité s’est violemment prise au jeune Zadi Eric, agent vaccinateur.

Alépé/Polio: Elle refuse de faire vacciner son enfant et déchire le tee-shirt de l’agent vaccinateur

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, dans le département d’Alépé, des cas de réticence ou de refus sont signalés à chaque campagne de vaccination contre la poliomyélite. Le 3e passage de la campagne de vaccination contre cette maladie a démarré le 25 octobre. A Alépé une dame qui n'a pas voulu décliner son identité, s’est violemment prise à Zadi Eric, agent vaccinateur. Et pour cause, elle refuse que son enfant soit vacciner.

Pour montrer sa détermination, elle a déchiré le tee-shirt que portait M. Zadi, l'agent vaccinateur. La scène s’est produite le 26 octobre, au marché d’Alépé. Camara N’klo, coordonnateur du programme élargi de vaccination au district sanitaire d’Alépé, a indiqué que c’est depuis le 24 octobre, début de la campagne à Alépé, que celle-ci a adopté cette attitude.

Elle prend pour prétexte que son attitude est soutenue par son époux. Finalement, l’enfant a été vacciné contre la volonté de sa génitrice. M. Camara a également indiqué que lors du 2e passage dans le courant du mois d’avril des cas de réticence ont été signalés à Mopodji, dans la sous préfecture de Danguira. Pour cette campagne, qui prendra fin le 28 octobre prochain,  28.434 enfants de 0 à 5 ans sont concernés dans le département.

Lors du lancement de cette campagne, le 22 octobre, au foyer du lycée moderne, le Préfet du département, Diaby Aminata, avait exhorté les leaders communautaires, les guides religieux, les directeurs et chefs de service à s’impliquer davantage afin d’atteindre une couverture vaccinale d’au moins 95%.  Elle a demandé aux agents vaccinateurs d’être combatifs parce que des villages sont parfois difficiles d'accès.

Rappelons que pour la dernière campagne du 26 au 29 avril dernier le taux de couverture était de 102,2%.


Boni Amlaman
Correspondant local