• Accueil
  • Région
  • Adzopé, Korhogo, Bouaké : 5 villages dotés d’infrastructures de base

Adzopé, Korhogo, Bouaké : 5 villages dotés d’infrastructures de base

dimanche, 24 mars 2013 21:56
Marc Rennard, Pca de la Focit, remettant symboliquement du matériel aux autorités locales. Marc Rennard, Pca de la Focit, remettant symboliquement du matériel aux autorités locales. Crédits: Focit

Des localités rurales bénéficient, depuis le 22 mars, d’infrastructures scolaires, sanitaires et hydrauliques grâce à l’humanisme de la Fondation Orange Côte d’Ivoire Telecom.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

 

 

 

 

La Fondation Orange Côte d’Ivoire Telecom(Focit), pour donner force de vérité à son leitmotiv «Parce que vivre c’est partager» entend, dans son plan d’action,  doter les villages de Côte d’Ivoire, à la fois d’un point d’eau, d’un centre de santé et d’une école, à travers son «Projet village».

 

Cette promesse devient une réalité par la construction effective desdites infrastructures dans  5 villages pilotes.

 

Ainsi,  M’Brago 1, situé dans la sous-préfecture  d’Anyama ; Ahokoi (Adzopé) ; Nerkéné,  sis dans la sous-préfecture de Dikodougou (Korhogo) ; Mlankouassikro(sous-préfecture centrale de Bouaké) ; et Mangbebly-Kontrou(sous-préfecture de Facobly) sont, désormais, dotés d’une pompe hydraulique villageoise à motricité humaine, d’un centre de santé, d’un logement pour le personnel soignant, d’une école, d’un logement d’enseignant, d’une cantine et de latrines.

 

650 millions de FCfa d’investissements…

 

D’un coût global de 650 millions de francs Cfa, soit environ 130 millions par village, entièrement octroyés par la Focit, ce projet intègre le sens élevé de ses valeurs humanistes et de sa responsabilité sociétale.

 

…et une délégation de haut niveau

 

Pour entamer la série des cérémonies officielles d’inauguration de ces ouvrages, une délégation de hauts responsables de la Focit, de la Fondation Orange Groupe et 4 Fondations de filiales africaines (Sénégal, Cameroun, Madagascar et Tunisie), conduite par Marc Rennard, Pca de la Focit et Directeur exécutif Orange pour l’Afrique et le Moyen-Orient, s’est rendue à Mangbébly-Kontrou et M’Brago 1, respectivement, les 21 et 22 mars derniers.

 

C’est dans la liesse populaire que les populations desdits villages ont rendu un hommage mérité à la Fondation donatrice qui, par ses travaux, contribue à changer leur vie. Qualitativement  s’entend.

 

Marc Rennard, pour sa part, et au nom de l’importante délégation, a révélé que ce projet passe à sa phase de déploiement avec un nombre plus important de villages pour 2013 afin de redonner le sourire aux femmes et aux enfants dans le monde rural.

 

Promesse tenue avec l’appui du gouvernement

 

Le vendredi 28 septembre 2012, Marc Rennard,  ses collaborateurs, le ministre des Infrastructures économiques, Patrick Achi, et celui de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Bruno Koné, étaient face à la presse pour annoncer le «Projet village».  Il vise les objectifs suivants: favoriser l’accès à l’eau potable aux communautés rurales les plus défavorisées ; permettre aux enfants, surtout les jeunes filles, d’aller à l’école dans de meilleures conditions ; œuvrer pour l’accès aux premiers soins dans les villages et permettre aux femmes d’accoucher dans de meilleures conditions.

 

Pour la mise en œuvre de ce projet, la Fondation Orange-Côte d’Ivoire Telecom a sollicité l’adhésion et le partenariat du ministère des Infrastructures économiques. Cinq autres ministères l’aideront dans le déploiement du projet,  à savoir le ministère d’État, ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, les ministères de la Santé et de la Lutte contre le Vih/Sida, de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique ; de la Solidarité, de la Famille, de la Femme, et de  l’Enfant et celui de l’Environnement et du Développement durable.

 

Il faut noter qu’avec une grille objective des critères de sélection (population, électrification, nombre d’enfants à scolariser, niveau d’infrastructures manquant…), les agents de l’opérateur Orange Côte d’Ivoire Telecom proposent les villages à accompagner. Mais la sélection est faite par le Comité de pilotage interministériel mis en place pour le projet.

 

Créée le 26 novembre 2006, la Fondation Orange-Côte d’Ivoire Telecom a pour principales missions de valoriser et d’enrichir  l’image citoyenne de Orange et Côte d’Ivoire Telecom à travers des actions sociales pour contribuer au bien-être des Ivoiriens, améliorer les relations humaines à travers des projets de rapprochement, d’écoute et de dialogue, impliquer les salariés des deux entreprises dans les actions sociales.

 

Remi Coulibaly

 

Read 2329 times Last modified on dimanche, 24 mars 2013 22:00