• Accueil
  • Région
  • Aboisso/Révision de la liste électorale: La Cei prône l’impartialité

Aboisso/Révision de la liste électorale: La Cei prône l’impartialité

samedi, 02 juin 2018 13:34
Aboisso/Révision de la liste électorale: La Cei prône l’impartialité Crédits: OUATTARA ABOUBACAR

L’oratrice n’a pas manqué de souligner que cette opération permettra d’actualiser les données personnelles des électeurs, l’inscription de nouveaux requérants et la radiation des personnes décédées ou privées de leurs droits civiques figurant sur la liste.

Aboisso/Révision de la liste électorale: La Cei prône l’impartialité

«La Commission électorale indépendante (Cei) de Côte d’Ivoire a toujours joué l’impartialité en se fondant sur les textes juridiques». Telle est, en substance, la déclaration faite par Mme Yoli Bi Koné Marguerite, commissaire centrale de cette institution et par ailleurs superviseur de l’opération de la révision du fichier électoral de la région du Sud-Comoé. C’était le 30 mai, à Aboisso, au cours de la campagne de sensibilisation pour la révision de la liste électorale.

A cette occasion, Mme la commissaire centrale de la Cei a rappelé que tous les électeurs y compris les membres de la Cei centrale ne sont pas neutres. Mais elle a attesté que sa structure travaille dans une impartialité en suivant la loi. Cela se concrétisera, naturellement, sur le terrain.

C’est pourquoi elle a indiqué qu’aucune procuration n’est autorisée au cours de cet enrôlement. Car la loi précise que la présence effective des requérants est obligatoire tant pour l’inscription sur la liste que pour le retrait de la carte d’électeurs. Elle a averti que tout agent d’un centre d’enrôlement fautif sera passible de poursuites judiciaires. Et d’ajouter que cela est valable pour les enrôlements hors délais et en dehors des centres officiels.

L’oratrice n’a pas manqué de souligner que cette opération permettra d’actualiser les données personnelles des électeurs, l’inscription de nouveaux requérants et la radiation des personnes décédées ou privées de leurs droits civiques figurant sur la liste.

Tout en informant que l’enrôlement de cette année aura lieu du 18 au 24 juin, elle a plaidé pour une mobilisation exemplaire de tous. Car c’est un devoir civique et une bonne élection découle d’une bonne liste électorale, a-t-elle affirmé.

Aussi a-t-elle demandé aux leaders d’opinions de procéder à une explication de proximité. Quant aux hommes politiques, elle les a enjoints de diffuser largement l’information auprès de leurs militants et sympathisants et surtout d’aider les jeunes à s’inscrire sur la liste électorale.

Le préfet de région, M. Boni Koffi Ernest, a souhaité que l’assistance fasse un large écho des informations relatives à la révision de la liste électorale auprès de toutes les couches socioprofessionnelles.

OUATTARA ABOUBACAR
Correspondant Régional

Read 295 times Last modified on samedi, 02 juin 2018 13:41