Outre ce point, "le comité central s’insurge contre les propos tenus par le Chef de l’État appelant le Front populaire ivoirien à se repentir".

Créé le 11 juillet 2011, Lider s’emploie à tisser sa toile dans le paysage politique de la Côte d’Ivoire. Selon son leader, la victoire de son parti à la présidentielle de 2015 passe par un "recensement général de la population et une révision dès maintenant de la liste électorale".

Au-delà de ce petit hameau que beaucoup ne sauraient placer sur une carte administrative, c’est le pays tout entier qui se voit rappeler des souvenirs douloureux.

Qui doit juger qui ?

lundi, 15 juillet 2013 07:07

Alassane Ouattara ne juge que les partisans de Laurent Gbagbo et personne de son propre camp. Il pratique donc la justice des vainqueurs. » C’est l’accusation qui est lancée contre le Président de la République, depuis quelque temps, et contre laquelle il doit se défendre. Justice des vainqueurs ? Oui ! Et alors ? Peut-on nous dire, dans la longue histoire de l’humanité, où et quand le vainqueur a été jugé ou s’est jugé lui-même pour se punir d’avoir... vaincu ? Où et quand le plus faible a jugé le plus fort ?

Poursuivant, M. Banny a réitéré sa satisfaction et est revenu sur l'ordonnance instituant la CDVR qui dit d'œuvrer à la survenue de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale...

Une forte délégation du Rdr conduite par Adama Toungara,  ministre des mines, du pétrole et de l’énergie et par ailleurs, maire de la commune d’Abobo a effectué le déplacement pour soutenir Amidou Sylla

Le ministre d’État, ministre des  Affaires étrangères, Charles Koffi Diby, a coprésidé avec son homologue burkinabé,  la réunion préparatoire de la troisième conférence du sommet des Chefs d’État de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso.

Dans son allocution à la nation, dont Fratmat.info a reçu copie ce vendredi 12 juillet, Youssouf Bakayoko à« exhorter les populations en général, et les électeurs en particulier des circonscriptions concernées, à faire preuve de civisme et de discipline durant la campagne.»

CPI: La liberté provisoire refusée à Gbagbo

vendredi, 12 juillet 2013 14:25

Selon les textes juridiques instituant la Cpi, explique l’Unité des affaires publiques de ladite institution, les juges doivent examiner la mise en liberté ou le maintien des détenus au moins tous les 120 jours.

Venance Konan: "Qui doit pardonner à qui ?"

vendredi, 12 juillet 2013 11:04

À Korhogo, le Chef de l’État a demandé aux responsables du Fpi de faire acte de contrition en reconnaissant leur faute dans la guerre qui a failli emporter notre pays, afin d’obtenir le pardon de la nation.