Le mercredi 24 avril 2013, un Conseil des Ministres s’est tenu de 10 h à 11h30 au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence effective de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’État.

Le Front populaire ivoirien maintient la sanction prise contre ses militants qui ont contrevenu au mot d’ordre de boycott des élections du 21 avril.

[24-04-2013. 20h00] Je regrette cette explosion de colère des populations. En effet, nous avons pris toutes les dispositions pour éviter pareille situation.

Dans la matinée, un impressionnant dispositif de la gendarmerie et des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) était déployé dans la ville pour dissuader les marcheurs.

« Je reste disponible pour ma commune (…). Sans être élu, je ferais dans la possibilité de mes moyens ce qu'il faut pour le développement d'Agboville en ayant toujours à cœur de susciter et de réussir le rassemblement des fils et des filles », a déclaré Adama Bictogo.

Les plaignants sont donc invités à saisir les juridictions compétentes en la matière.

Cette cérémonie solennelle sera rehaussée par la présence effective de plusieurs Présidents de Parlements africains,des présidents d’institutions de Côte d’Ivoire,

De nouvelles manifestations ont été signalées dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 avril 2013, après la proclamation des résultats des municipales de la commune de Koumassi par la Commission électorale indépendante  (Cei).

A l'exception de la commune de Treichville, les premiers magistrats des communes du District autonome d'Abidjan sont désormais connus.

Dans un communiqué publié depuis le mardi 24 avril, dans la presse, M. Joël N'Guessan, porte-parole principale du Rdr, a annoncé que son parti va saisir la Chambre administrative de la Cour suprême pour les contentieux.