Pour le porte-parole principal du Rdr, « il est peut-être temps que des décisions vigoureuses soient prises à l’instar de ce qui s’est passé en Libye, en Tunisie, en Égypte et en Irak où les partis dont sont issus les dictateurs déchus, ont été tout simplement dissous ».

L’ancien ministre du Commerce a salué leur engagement aux cotés du parti et les a félicités pour avoir fait respecter le résultat des urnes. Il leur a promis s’engager personnellement pour leur intégration sociale.

« Le rôle d’un maire est de vous apporter le développement. Je m’engage pour ce second mandat à non seulement vous l'apporter, mais à multiplier par deux le budget de la municipalité », a promis Beugré Djoman.

Dans un communiqué publié hier, le secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, Abdou Diouf, a décidé de l’envoi d’une mission en Egypte.

Le Président de la République de Côte d’Ivoire préside, à partir d’aujourd’hui, la 43e session du sommet de la Cedeao à Abuja (Nigeria) et ce, jusqu’au 18 juillet prochain.

Son Excellence M. Benny Omer, ambassadeur d’Israël a également promis aider la Côte d’Ivoire à améliorer « la qualité des pistes rurales avec un nouveau produit développé par une société israélienne prête à s’implanter en Côte d’Ivoire. »

Outre ce point, "le comité central s’insurge contre les propos tenus par le Chef de l’État appelant le Front populaire ivoirien à se repentir".

Créé le 11 juillet 2011, Lider s’emploie à tisser sa toile dans le paysage politique de la Côte d’Ivoire. Selon son leader, la victoire de son parti à la présidentielle de 2015 passe par un "recensement général de la population et une révision dès maintenant de la liste électorale".

Au-delà de ce petit hameau que beaucoup ne sauraient placer sur une carte administrative, c’est le pays tout entier qui se voit rappeler des souvenirs douloureux.

Qui doit juger qui ?

lundi, 15 juillet 2013 07:07

Alassane Ouattara ne juge que les partisans de Laurent Gbagbo et personne de son propre camp. Il pratique donc la justice des vainqueurs. » C’est l’accusation qui est lancée contre le Président de la République, depuis quelque temps, et contre laquelle il doit se défendre. Justice des vainqueurs ? Oui ! Et alors ? Peut-on nous dire, dans la longue histoire de l’humanité, où et quand le vainqueur a été jugé ou s’est jugé lui-même pour se punir d’avoir... vaincu ? Où et quand le plus faible a jugé le plus fort ?