Le ministre chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi, avait indiqué la semaine dernière que les attaques récurrentes à Agboville étaient une "déclaration de guerre".

Dans une déclaration reprise par la presse et les réseaux sociaux, ce mardi 05 novembre, il a annoncé son retour en Côte d’Ivoire. Ce, après s’être exilé au Ghana suite la chute de l’ex-Président Laurent Gbagbo dont il a été le ministre de la communication.

« L’Afrique doit pour cela faire son entrée dans la catégorie des membres permanents du conseil de sécurité des Nations unies et cesser ainsi d’être absente dans cette haute catégorie de l’instance mondiale chargée de la paix et de la sécurité internationale », a plaidé Alassane Ouattara.

« Nous avons saisi l’occasion de cette audience pour voir comment activer les relations entre l’Assemblée constituante islamique et l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire », fait-il savoir.

Pour le collectif des victimes en Côte d’Ivoire et leurs parents, « trop c’est trop. C'est pourquoi, nous avons porté plainte contre ce quotidien », fait remarquer Issiaka Diaby.

Si on croyait pouvoir faire taire les journalistes et la presse dans son ensemble en perpétrant ce crime, c’est vraiment peine perdue. Il y aura toujours un ou des journalistes pour témoigner, pour dénoncer.

Le gouvernement se montre encore plus incisif dans le règlement des difficultés qui ont cours sur le terrain.

Selon la direction du Fpi, l'opération devra permettre au parti de fonctionner dans un environnement adéquat avec un siège provisoire réhabilité et équipé de toutes les commodités.

Selon, l’officier de police en service ce vendredi à l’aéroport d’Abidjan, contrairement à la rumeur relayé par certains journaux en ligne «  Michel Gbagbo n’a pas été aperçu en tant que voyageur, ni accompagnateur de voyageurs à l’Aeria », a-t-il indiqué sous le couvert de l’anonymat.

Le président du Pdci Rda a souhaité que les relations qui unissaient les deux pays par le passé, s’élargisse sur le plan gouvernemental, de sorte à renforcer la coopération pour le développement des deux pays.