Dans le domaine de la diplomatie, le Président Alassane OUATTARA a souhaité une réforme du Conseil de Sécurité de l’ONU de manière à permettre au Japon et à l’Afrique d’avoir chacun une place de membre permanent au sein de cet Organe de décision.

Un sommet bilatéral Japon/Côte d’Ivoire aura lieu à cet effet, au Palais présidentiel, aux environs de 16h30mn.

[10-01-2014. 11h00]  Au nom des partis d'opposition présents, Laurent Dona Fologo a souligné que cette rencontre s'est tenue dans un contexte de décrispation générale surtout avec les mesures annoncées par le gouvernement.

« Au regard de la loi ivoirienne, nous sommes bel et bien aux affaires malgré l’entêtement de l’ex-président  qui refuse de se soumettre aux décisions du 2ème congrès extraordinaire tenu le 28 septembre 2013 », a souligné N’Gbala Yao.

Abordant la question des critiques faites par le président du Fpi contre le pouvoir en place, il a souligné  que « ces critiques montrent que le président travaille et les résultats sont visibles ».

Après la délibération du président Koffi Kouadio et pour avoir déjà purgé une partie de la peine, Simplice Tago Gao et Joseph Eric Lougbo Zougbo sont donc libérés.

« Institution citoyenne, la Cei mettra tout en œuvre, comme elle l’a toujours fait pour mener cette opération en toute transparence et équité », a insisté Youssouf Bakayoko.

 

Pour Mme Jeannette Badouel maire de Logoualé, participante au séminaire, la responsabilité des femmes est grande quant à la sensibilisation pour le rétablissement de la cohésion sociale. En ce qui concerne la levée de fonds, elle reconnaît que cela n’est pas chose facile pour les femmes élues locales. C’est pourquoi, elle a salué la présence du département d’Etat américain à ce séminaire de formation.

 

 

 

L’opération prend en compte les blessés de 2002 à 2011 de la crise postélectorale. « Les braqueurs ne sont pas concernés », a précisé Bamba Sinima. Pour être retenu, a rappelé le chef de mission, il faut appartenir à un groupe organisé qui obéit à un chef, à savoir les ex-combattants des forces armées des forces nouvelles (Fafn), des groupes d’auto-défense, les milices. Toutefois, il faudra prouver  votre  appartenance à ce groupe en montrant les différents documents nécessaires.

 

 

 

 

Le mercredi 08 janvier 2014, un Conseil des Ministres s’est tenu de 11 heures à 13 heures, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence effective de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’État.