Uf-Udpci/ Mme Fara Coulibaly: "Il y a urgence…"

mercredi, 25 décembre 2013 12:50

La nouvelle présidente de l’organisation des femmes du parti arc-en-ciel annonce la couleur et appelle son adversaire à l’union.

 

A deux mois de ces échéances, explique dans un entretien à APA un Commissaire de la CEDEAO, « trois pays se sont déjà signalés pour la succession au Président Alassane Ouattara ».

«...Quel que soit l'angle sous lequel est examinée l'actualité récente, la chute du Président Bédié n'a rien de démocratique », a écrit Karine Gantin, dans « L'Humanité (France), 27 décembre 1999.»

Série noire sans fin ?, serait-on tenté de se demander. Après trois drames successifs, trois jours durant, en début de mois, qui ont fait au moins 38 morts.

Le président de l’Udpci a expliqué le choix de son parti de soutenir la candidature du Président Alassane Ouattara et soulevé un coin du voile sur la position de ses alliés.

Selon lui, il y a en effet « une réelle décrispation » d’une part, du fait de la reprise du dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition et de l’autre, du fait que de plus en plus de responsables politiques rentrent d’exil et du fait de la rencontre entre les dirigeants du Rassemblement des républicains (Rdr) et ceux du Front populaire ivoirien

« La police ivoirienne doit rassurer les populations. Elle doit être le soutien de celles-ci. Ne les traumatiser pas », a-t-il recommandé.

Le jeudi 19 décembre 2013, un Conseil des Ministres s’est tenu de 10 heures à 12h40, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence effective de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’État.

Les Parlementaires ont, sans difficulté, adopté la loi du budget pour l’année 2014.

L'objectif de cette rencontre, à en croire Michel Amani N’Guessan, était d’obtenir des modalités pour le retour sécurisé des militants et membres du Fpi.