Pour mettre ses homologues face à leur responsabilité historique, le Chef de l’État ivoirien déclare: « les décisions qui requièrent son renforcement et sa solidité vont tester notre foi en la solidarité ».

La présence de Laurent Fologo aux cotés des Présidents ivoiriens, selon lui, traduit sa volonté de maintenir un climat de paix et de stabilité.

Selon Bensouda, la Cpi est très éloignée du champ politique.

De Goodluck Jonathan, Président du Nigeria  à Saït Dinnit, représentant du Secrétaire général de l’Onu en Afrique de l’ouest, en passant par Kadré Désiré Ouédraogo, Président de la Commission de la Cedeao, tous, ont rendu un vibrant hommage à Dioncounda Traoré, Président par intérim du Mali.

Pour le président, la présente session permettra d’évaluer "les progrès enregistrés" depuis la dernière rencontre des Chefs d'État et de gouvernement afin de préciser les priorités et les orientations des  actions communes.

La remise officielle des actions humanitaires au gouvernement ivoirien a eu lieu hier, au cabinet de la ministre Anne Ouloto.

"Notre conférence s’ouvre sous le sceau de l’espoir et de l’optimisme, au regard de l’évolution positive et des perspectives de règlement durable des principales crises dans notre sous-région", avance-t-il.

Le dernier à être reçu fut le Président ghanéen, John Dramani Mahama, à 22h 35 min, heure locale. Après 1h 05 min d’entretien, aucun des deux n’a voulu faire de déclaration.

Après sa prise officielle de fonction, Mme Aïchatou Mindaoudou est en tournée à l’intérieur du pays. Elle a commencé cette tournée par Yamoussoukro.

La situation au Mali, en Guinée-Bissau, le processus électoral en Guinée et au Togo, les questions d’intégration, de sécurité (y compris la sécurité maritime) seront abordés au cours de ces travaux.